Icône représentant un article video.

Viens, je t'explique

Les filles sont-elles les plus fortes à l'école ?

Les filles sont-elles les plus fortes à l'école ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 juin 2022 à 08:59Temps de lecture2 min
Par Agnès Adams

Question sensible ! Et bien il semble que oui, les filles obtiendraient de meilleurs résultats que les garçons à l'école. Quant au choix de la profession, les idées restent assez cadenassées. Certains métiers sont davantage ciblés pour les garçons et d'autres pour les filles. Les mentalités évoluent... lentement mais sûrement !

Y'a pas école, on révise/RTBF

Dans tous les niveaux scolaires

En France, que ce soit à l'école primaire, au collège, au lycée ou encore dans les études supérieures, les filles battraient les garçons. Et ce, dans les principales matières : français, maths et sciences. Par contre on ne les retrouverait que rarement dans des métiers qui demandent un haut niveau d'étude, pourquoi ? 

Des métiers ciblés

Il semblerait que certains métiers restent, de manière assez évidente, genrés.

Les filles penseraient moins à devenir pilote de ligne ou mécanicien qu'institutrice.

Les garçons opteraient moins pour la fonction de secrétaire ou infirmier qu'informaticien par exemple.

En Belgique, parmi les métiers les plus féminins, on trouve les sages-femmes, les esthéticiennes, les secrétaires médicales, les gardes d'enfants et les aides de ménage à domicile.

D'un autre côté, mécanicien, carreleur, plombier, maçon seraient presque exclusivement des métiers exercés par les hommes. D'une manière générale, les secteurs des soins de santé seraient plus féminins. Ceux du bâtiment, des nouvelles technologies ou les filières scientifiques occuperaient surtout les hommes. 

Lentement mais sûrement !

Y'a pas école, on révise/RTBF

Certains stéréotypes ont la dent dure même si on constate une légère évolution chez les jeunes. Et tout le monde aurait à y gagner. Le fait que des filles accèdent à des métiers d’ouvriers, par exemple, pourrait conduire à une amélioration des conditions de travail en accentuant la lutte contre la pénibilité.

Et puis, quelle plus grande liberté et quel plus grand bonheur que de pratiquer le métier qu'on aime, tout simplement !?

Sur le même sujet

D'où vient le goût ?

Viens, je t'explique

Quand a été autorisé le droit de vote pour les femmes ?

Viens, je t'explique

Articles recommandés pour vous