RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Les fillettes allemandes recherchées au Paraguay remises à leurs parents

L'Allemande Anne Maja Reiniger-Egler , mère d'une fillette de dix ans qui aurait été emmenée par son père pour vivre dans une communauté anti-vaccins au Paraguay, tient une conférence de presse accompagnée de son avocat Stephan Schultheiss et de la procur
09 juin 2022 à 19:45Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

Les deux fillettes allemandes que leur père et mère respectifs avaient emmenées au Paraguay sans l'accord des deux autres parents, vont rentrer en Allemagne, a annoncé jeudi la police du pays sud-américain.

"Les enfants sont déjà avec leurs autres parents, saines et sauves", a déclaré le chef de la police anti-kidnapping du Paraguay, le commissaire Nimio Cardozo.

Clara Egler, 10 ans, et Lara Blank, 11 ans, ont été remises jeudi midi à leurs parents Anne Reiniger et Filip Blank dans un lieu touristique situé près de la ville d'Encarnacion, à 400 km au sud-est de la capitale Asuncion. Les fillettes avaient été vues pour la dernière fois le 19 janvier.

"Les filles vont bien. Elles ont l'air très bien", a déclaré M. Cardozo lors d'un bref entretien avec l'AFP. "Il n'y a pas eu d'opération (policière) afin que la rencontre soit la plus naturelle possible pour éviter toute situation qui pourrait être traumatisante pour les filles", a-t-il dit.

Clara était entrée au Paraguay le 27 novembre avec son père, Andreas Rainer Egler, 46 ans, et sa nouvelle épouse Anna Maria Egler, née Scharpf, 35 ans. Ils voyageaient avec Lara Blank, fille d'Anna Maria Egler et Filip Blank, sans le consentement des deux autres parents.

Anne Reiniger et Filip Blank avaient déposé plainte pour enlèvement en mai au Paraguay, puis Interpol avait émis des mandats d'arrêt contre Andreas Rainer et Anna Maria Egler.

Le week-end dernier un contact avait été établi entre les quatre parents. Anne Reiniger et Filip Blank ont promis de retirer leur plainte si le couple fugitif acceptait de rendre les enfants.

Ce dernier reste toutefois à la disposition de la justice du Paraguay. "Ils sont entrés légalement au Paraguay mais une procédure est ouverte en Allemagne", a précisé le chef de la police.

 

Articles recommandés pour vous