Les forains protestent sur la Grand'Place de Bruxelles : "La Foire du Midi doit être maintenue"

Les forains bruxellois présents sur la Grand'Place pour protester contre l'annulation de la Foire du Midi.

© RTBF

28 juil. 2020 à 10:09 - mise à jour 28 juil. 2020 à 10:18Temps de lecture2 min
Par T. D. avec K. F.

Les forains bruxellois sont présents en nombre ce mardi depuis 11h, au pied de l’hôtel de Ville de Bruxelles. Plus de 200 d’entre eux, certains accompagnés de leur famille, entendent protester contre l’annulation de la Foire du Midi, dont l’ouverture avait pourtant été fixée à ce vendredi 1er août. Les forains estiment être les grands oubliés de la crise…

Une réunion sous haute tension a lieu entre des représentants des forains et les autorités de la Ville de Bruxelles. Celles-ci comptent probablement débloquer des subsides pour les aider. Peut-être chercher aussi des financements auprès d’autres niveaux de pouvoir. "L’idée n’est pas de leur redonner le chiffre d’affaires mais plutôt d’atténuer les coûts", dit-on. Philippe Close (PS), bourgmestre, a rappelé ce mardi ce matin dans Matin Première : "Je compte agir pour aider les forains, ils ont toute ma considération".

On attend la marche arrière

Pour Thomas Delforge, représentant des forains, ce n’est pas suffisant. "On attend la marche arrière, on est prêt à proposer des mesures supplémentaires", notamment pour le tracing des visiteurs de la foire. "On peut installer des bornes pour scanner des QR code des gens. Mais la Foire du Midi doit être maintenue." Des réunions entre forains sont prévues à l’issue de la réunion avec les autorités. "On annoncera alors les actions qui seront entreprises". Un blocage de la ville voire le maintien de la foire contre l’avis des autorités sont des pistes soufflées dans la presse ce mardi matin.

Pour rappel, vendredi dernier, après le Conseil National de Sécurité de la veille, la Ville de Bruxelles avait donné son feu vert officiel pour l’ouverture de la Foire. Depuis le début du déconfinement, les forains attendaient ce message. Ces derniers jours, ceux-ci avaient déjà investi le champ de foire et entamé l’installation de leurs manèges.

Problème : le nouveau CNS tenu en urgence ce lundi est venu casser cet enthousiasme. La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé un maximum de 200 personnes pour les événements à l’extérieur. Beaucoup trop peu. Pas viable, ni rentable pour la foire du midi. Quelques minutes après, le bourgmestre Philippe Close décidé d’annuler formellement la foire.

Articles recommandés pour vous