RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Les Français de Belgique iront-ils voter au premier tour de la présidentielle ? Nous avons pris le pouls à Estaimpuis

Les Français de Belgique sont appelés à voter pour la présidentielle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 avr. 2022 à 16:09 - mise à jour 09 avr. 2022 à 10:38Temps de lecture1 min
Par Thomas de Brouckère
© Tous droits réservés

Les Français se rendent aux urnes dimanche pour le premier tour de l’élection présidentielle. Parmi eux, il y aura des Français qui vivent en Belgique. Comme le rappelle le journal l’Écho, ils sont très nombreux sur la commune frontalière d’Estaimpuis. Près d’un habitant sur trois (31,98%) est français.

Frédéric Di Lorenzo est échevin à Estaimpuis, français d’origine et Belge depuis peu. Le vote en France, pour lui, c’est terminé. "Aujourd’hui, je vis et je suis impliqué dans ma commune depuis plus de 10 ans. Le vote est très important pour moi mais désormais j’estime que c’est aux Français qui vivent en France de voter. Maintenant, je suis totalement impliqué en Belgique et surtout à Estaimpuis, même si je suis toujours la politique française de très près. Surtout que nous partageons 23 km de frontière avec eux", explique l’Échevin en charge des travaux.

Si nous avons rencontré quelques réfractaires, la plupart des Français avec qui nous avons discuté à Estaimpuis nous assurent qu’ils se rendront en France pour ce premier tour de l’élection présidentielle. Un devoir pour Jocelyne rencontrée sur la place : "Carrément, c’est un devoir. Il y a des gens qui sont morts pour que nous puissions aller voter nous les femmes. Je dis toujours que ceux qui ne vont pas voter n’ont pas le droit de râler après".

L’abstention sera un des enjeux de ce premier tour de l’élection présidentielle mais de ce que nous avons pu observer, les Estaimpuisiens et Estaimpuisiennes seront pour la plupart au rendez-vous.

Sur le même sujet

Elections présidentielles 2022 : à Roubaix, des jeunes qui ne votent pas mais qui s’engagent… à leur manière

Monde Europe

Elections françaises : "L’abstention, même record, ne fera pas mal au candidat Macron" estime Clément Fontan, professeur de sciences politiques à l’UCLouvain

Présidentielle en France

Articles recommandés pour vous