RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Les fruits et légumes au service de la mode

Les fruits et légumes au service de la mode

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

25 janv. 2022 à 15:15Temps de lecture2 min
Par Elisée Baelongandi

Dans Le 6-8, Sophie Brems, chroniqueuse nature, vous fait découvrir une nouvelle sorte de vêtement fabriquée avec des textiles fait à bases de fruits et de légumes !

Le textile s’invite dans les vergers ! Alors non pas pour y faire un shooting, ni même pour y faire une pause déjeuner mais bien pour aller y chercher de la matière première. En effet, la mode se tourne vers le durable en utilisant non pas du plastique mais bien des fruits et des légumes comme tissu.

Depuis quelque temps, il n’est pas rare de voir des alternatives au cuir dans le milieu du textile. Au Mexique déjà, une version végétale du cuir a été mise au point afin d’épargner les animaux. A Rotterdam, 2 jeunes ont lancé la démarche de confectionner des sacs à main en utilisant de la peau de mangue et d’ananas. Une autre est celle de la peau de poisson ; en la travaillant on arrive à un résultat similaire à la peau de serpent ou de crocodile.

Loading...

Cette fois-ci, il est question d’un légume. Encore en phase test, il gagne de plus en plus de visibilité atteignant même les plus grandes maisons de couture. L’heureux élu n’est d’autre que le champignon.

MycoWorks, une start-up aux Etats-Unis, a investi près de 125 millions de dollars pour développer "le cuir de champignon".

En réalité, il ne s’agit pas du champignon tel quel mais bien des "mycéliums" qui sont, en quelque sorte, les racines du champignon. Une fois travaillées et traitées, elles peuvent donner ce genre de résultat.

Plusieurs grandes maisons de haute couture s’y sont d’ailleurs intéressées comme la marque Hermès qui a lancé un sac en mycélium.

Loading...

La marque Stella McCartney a quant à elle, crée une silhouette complète composée d’une brassière et d’un pantalon en mycélium.

Loading...

Il s’est ensuivi d’autres marques comme Tommy Hilfiger et Adidas qui ont également voulu tenter l’aventure.

Loading...

L’utilisation du mycélium comporte des avantages : on ne doit pas tuer d’animaux, il n’y a pas de gaspillage car on utilise ce qu’il nous faut comme matière sans devoir jeter l’excédant et il produise moins de déchet.
Toutefois, comme énoncé plus haut, ce n’est qu’un test, une sorte de prototype pour l’instant. Il faudrait donc vérifier que cette manière de faire soit bien durable à long terme, surtout vu le prix qu’un article coûte…

Une autre discussion serait à mettre sur la table par la suite, celle de la nomination du produit. En effet, le conseil national du cuir a réagi en gratifiant cette initiative mais refusant qu’elle puisse porter le nom de cuir, parce que ce n’est pas du "vrai cuir".

Voyez la vie au vert avec Sophie Brems, et retrouvez bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une.

Sur le même sujet

7 choses à savoir sur le pissenlit

Le 6/8

5 choses à savoir sur le perce-neige

Le 6/8

Articles recommandés pour vous