La Grande Forme

Les ganglions : à partir de quand sont-ils considérés comme inquiétants ?

© Getty images

Qu'est-ce qu'un ganglion ? Quel est son rôle ? Quelle maladie peut provoquer un ganglion ? Quand faut-il s'inquiéter ? Toutes les réponses à ces questions dans la consultation du Dr Charlotte, médecin référent dans l'émission "La Grande Forme".

Les ganglions sont de petits organes répartis un peu partout dans le corps qui appartiennent soit au système lymphatique, soit au système neurologique.

Les ganglions lymphatiques filtrent la lymphe ; le liquide biologique dans lequel circulent les cellules et qui assure également la défense immunitaire par l’intermédiaire des globules blancs, explique le Dr Charlotte, médecin généraliste.

Les ganglions lymphatiques sont répartis sur l’ensemble du corps mais certains ont une position qui fait qu’on les sent plus facilement. Ceux qui se trouvent au niveau de l'aine, au début de la cuisse, dans les aisselles et le cou sont donc plus faciles à palper.

L’adénopathie

Quand les ganglions lymphatiques augmentent de volume, dans la plupart des cas, il s’agit d’une augmentation qui est due à une agression du corps soit par un agent pathogène - comme un virus, des bactéries ou des parasites - soit par une maladie auto-immunitaire, soit par une maladie du sang. Cette augmentation - douloureuse ou non - de la taille d'un ganglion est appelée adénopathie. 

Le ganglion va donc augmenter de volume pour pouvoir fabriquer un maximum de cellules de défense afin de combattre une infection. Par exemple, si vous avez une angine, vos ganglions vont augmenter de volume dans votre cou pour pouvoir apporter suffisamment de défenses. 

Quand consulter ?

Un ganglion plutôt rassurant c’est : un diamètre inférieur à 2 cm, plutôt sensible, mobile - c'est-à-dire que vous pouvez le tenir en main et le faire bouger par rapport aux muscles qui est en-dessous par exemple - et de consistance élastique. Un ganglion qui régresse après avoir pris un anti-inflammatoire comme un ibuprofène, un ganglion qui n'est pas localisé seul dans une zone bien précise du corps. Tous ces critères sont plutôt rassurants.

En revanche, un ganglion unique qui progresse en taille, qui n’est pas très sensible, plutôt de consistance ferme voire dure, nécessite une consultation rapidement ! Surtout s'il a grossi et ne diminue pas de taille après un mois.

Les ganglions : à quoi servent-ils et quand sont-ils inquiétants ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Kyste VS ganglion : quelle différence ?

Les kystes sont des poches en forme de boules remplies de liquide, de gaz ou de substances plus ou moins épaisses. Ils sont le plus souvent situés sous la peau, ils sont bénins dans la plupart des cas. Les ganglions, eux, sont généralement plus profondément insérés dans le derme.

Pour différencier les deux et s’assurer de la nature du kyste ou du ganglion, le médecin réalise parfois une échographie ou bien une cytologie échoguidée ; le cytologiste, guidé par l'échographie, réalise un prélèvement à l'aide d'une aiguille très fine, au niveau de l'image échographique et recueille des cellules qui seront analysées ensuite sous microscope. 

Le cancer des ganglions

"Dans les cas les plus graves, on peut développer un cancer des ganglions - ou lymphome - c'est une affection qui touche 2 personnes sur 100 000. Dans la majorité, il s'agit de jeunes adultes pour le lymphome de Hodgkin et 20 sur 100 000 pour le non-hodgkinien. Ce qui doit alerte : de la fièvre, des sueurs nocturnes et un amaigrissement qui apparaissent souvent en même temps", conclut le Dr Charlotte..

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous