Journal du Rock

Les héritiers de Tom Petty poursuivent les républicains américains

Tom Petty

© Jerod Harris/Getty Image

21 nov. 2022 à 10:14Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Les héritiers de l’artiste ont envoyé une lettre de mise en demeure suite à l’utilisation du titre "I Won’t Back Down" de Kari Lake après sa défaite lors des élections de mi-mandat.

Cette dernière est une femme politique soutenue par Donald Trump qui briguait le poste de Gouverneur de l’Arizona au début du mois. Elle a ensuite affirmé que le système de comptage de votes avait été truqué et que de nombreux votes n’avaient pas été pris en compte. Trump avait aussi appuyé ses dires, en précisant que les machines pour compter les votes étaient "défectueuses" en Arizona.

Le mercredi 16 novembre, Kari Lake a partagé des moments forts de sa campagne avec en bande-son le titre de 89 de Tom Petty, "I Won’t Back Down", suggérant sans doute qu’elle n’allait pas en rester là et qu’elle allait contester les résultats des votes.

Le jour suivant, les héritiers de Tom Petty ont publié un communiqué : "La succession de Tom Petty et nos partenaires ont été choqués d’apprendre que la chanson de Tom, "I Won’t Back Down", a été volée et utilisée sans autorisation ni licence pour promouvoir la campagne ratée de Kari Lake."

"C’est illégal. Nous explorons toutes nos options légales pour mettre fin à cette utilisation non autorisée et pour interdire les futurs détournements de cet hymne de Tom. Merci à tous les fans qui ont porté cela à notre attention et qui nous aident à protéger son héritage au quotidien. "

Loading...

Dans une autre déclaration (via le magazine Rolling Stone), l’ex-femme de Tom Petty, Jane, a déclaré : "Tom Petty ne laisserait jamais Kari Lake, une négationniste électorale, utiliser son grand hymne" I Won’t "Back Down" pour nier une élection légitime."

Ce vendredi 18 novembre, l’agence de Tom Petty, Wixen Music Publishing a donc envoyé une mise en demeure à Kari Lake, précisant que toute utilisation future du titre lui coûterait plus de 150.000 dollars.

"Utiliser cette chanson pour promouvoir vos valeurs déformées est non seulement illégal comme indiqué ci-dessus, mais une insulte à la mémoire de Tom, à ses paroles et à sa musique, et aux dizaines de millions de fans qui chérissent son héritage", peut-on lire dans la lettre.

En 2020, ils avaient déjà poursuivi Donald Trump pour les mêmes raisons.

La famille avait alors posté son mécontentement via les réseaux sociaux : "Trump n’était pas autorisé à utiliser ce morceau pour cette campagne qui laisse tant d’Américains derrière elle et qui n’a pas une once de bon sens."

"Tom Petty n’aurait jamais voulu que sa chanson soit associée à une campagne de haine. Il aimait rassembler les gens."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous