Quel Temps!

Les images radar en météo : à quoi ça sert ?

Organisation et intensité des pluies autour d’un cyclone tropical

Les radars météorologiques sont devenus des outils incontournables pour les prévisionnistes. Mais que nous apprennent leurs images ?

Des observations qui aident à la prévision à très courte échéance

Les images radar montrant les zones de précipitations, comme les images satellites, sont des observations et permettent de mieux connaître le temps significatif, c’est-à-dire la pluie ou la neige, surtout dans les régions mal desservies en stations d’observations. Grâce à leur animation, on peut en déduire à très court terme la vitesse et le sens de déplacement des perturbations, mais aussi connaître l’intensité des précipitations et visualiser si elles s’intensifient ou s’affaiblissent. Ce sont donc des aides indispensables pour ce que l’on appelle la prévision immédiate, c’est-à-dire la prévision à une échelle de quelques heures tout au plus.

La Belgique compte 4 radars
La Belgique compte 4 radars Dreamwall
Réseau européen de 200 radars

La Belgique est bien entendu partie prenante du réseau européen en mettant à disposition 4 radars alors que 200 radars couvrent le continent. Si l’on se réfère à la seule Wallonie, un radar se trouve à Wideumont (585 m) en Ardenne.

chaque type de précipitation est représenté par une couleur

Au-delà du très court terme, ces observations perdent de leur utilité, mais elles sont tout de même injectées dans les données utilisées par les modèles permettant la prévision à plus longue échéance. Un autre atout des radars est de détecter où et donc à quelle altitude la pluie se transforme en neige fondante ou en neige. Cela permet entre autres de minimiser l’impact des chutes de neige sur le réseau routier par exemple. Notons également que la grêle peut être visualisée sur ce type d’images.

Les images de précipitations prévues par les modèles numériques

Zones de précipitations prévues par un modèle numérique
Zones de précipitations prévues par un modèle numérique Dreamwall

Les images présentées aux bulletins météo ne doivent pas être confondues avec d’autres images que sont des prévisions de précipitations, basées cette fois sur des modèles numériques pouvant extrapoler les informations pour plusieurs jours. La confusion est d’autant plus grande qu’il est possible d’enchaîner les images de précipitations passées, actuelles et prévisionnelles.

Les images radar sont disponibles vie les applications des smartphones

Les images radars étant mises maintenant à disposition du grand public, notamment via les applications des téléphones mobiles, il est très facile d’expérimenter les prévisions à court terme et d’en tirer des enseignements très intéressants.

Articles recommandés pour vous