Les immatriculations de véhicules neufs poursuivent leur dégringolade

© Belga

01 sept. 2021 à 17:44Temps de lecture1 min
Par Belga

Les marchés des véhicules neufs continuent d'être fortement affectés par la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Les immatriculations de voitures particulières ont ainsi reculé de 25,7% en août (27.026) par rapport au même mois de l'année précédente (36.387), indiquent mercredi dans un communiqué le SPF Mobilité et la Fédération belge et luxembourgeoise de l'Automobile et du Cycle (Febiac).

Sur les huit premiers mois de l'année, l'exercice 2021 compte 287.013 voitures neuves immatriculées, soit une baisse de 3,5% "par rapport à une année 2020 pourtant déjà fortement impactée par le confinement consécutif à la pandémie de Covid".

Sur base mensuelle, les utilitaires légers (-16,6%) et lourds de moins de 16 tonnes (-3,6%) sont aussi en recul. Ils se redressent cependant sur les huit premiers mois de l'année, respectivement de +8,6% et +7,1%.


►►► À lire aussi : Les voitures partagées Cambio ont bientôt 20 ans: "Notre concurrent, c'est la petite voiture que vous bloquez en face de chez vous 23 heures sur 24"


Les utilitaires de plus de 16 tonnes sont, eux, en hausse de 8,8% en août et de 12,9% depuis le début de l'année.

La pénurie de semi-conducteurs frappe également le marché des deux-roues motorisés, avec un recul de 17,1% de ses immatriculations mensuelles. Ils demeurent néanmoins toujours en avance de +2,4% sur les résultats cumulés d'une année 2020 pourtant exceptionnelle au vu des circonstances liées à la pandémie (meilleur résultat depuis 2011).

 

Sur le même sujet: JT 04/08/2021

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous