Economie

Les importations de pétrole russe par la Chine ont bondi de 55% sur un an, de quoi compenser partiellement l'embargo européen

20 juin 2022 à 08:34 - mise à jour 20 juin 2022 à 08:43Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Xavier Lambert

Les importations de pétrole russe par la Chine ont augmenté en mai de 55% sur un an, sur fond de sanctions occidentales contre Moscou pour son invasion de l'Ukraine, selon des chiffres officiels publiés lundi. De quoi compenser partiellement l'embargo européen: la Chine est le premier pays importateur de brut russe, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), mais l’Europe dans son ensemble est à ce jour un client écrasant, avec 2,4 millions de barils/jour l’an dernier.

Le mois dernier, le géant asiatique a acheté à la Russie quelque 8,42 millions de tonnes de pétrole, d'après les douanes chinoises. Il s'agit d'une quantité bien supérieure aux importations de pétrole venu d'Arabie saoudite, habituellement premier fournisseur de la Chine.

 

Sur le même sujet

Le bénéfice trimestriel d'Eni multiplié par 15 grâce à l'envolée des hydrocarbures

Economie

A Bali, Antony Blinken et Wang Yi tentent d'apaiser les tensions sino-américaines

Monde

Articles recommandés pour vous