Regions Liège

Les initiatives de l'échevine Christine Defraigne pour cultiver le très riche patrimoine de Liège

Le nouveau logo "patrimoine" de la Ville de Liège et les édifices qui y sont symbolisés (la collégiale Saint-Barthélemy, le Perron et la cathédrale Saint-Paul)

© Photos: RTBF - Martial Giot - Logo: Ville de Liège

05 mars 2020 à 10:03Temps de lecture1 min
Par Martial Giot

Liège possède un patrimoine très riche et varié et entend le valoriser et le préserver. 11% du patrimoine classé de Wallonie se trouvent à Liège. On y compte 443 monuments classés, dont 26 figurent au patrimoine exceptionnel. De quoi pousser l'échevine liégeoise en charge de cette matière, Christine Defraigne, à introniser la ville "capitale wallonne du patrimoine". 

Pour valoriser et préserver ce patrimoine, l'échevine prend plusieurs initiatives, comme la création d'un nouveau logo "patrimoine" et d'un Prix du patrimoine, par exemple: "Nous allons mettre sur pieds en 2020 un Prix du patrimoine - une année, ce sera le Prix de l'urbanisme, l'autre année, le Prix du patrimoine - pour, à la fois, récompenser ceux qui entretiennent ce patrimoine, sensibiliser et montrer que patrimoine s'inscrit dans la modernité puisque je réserverai une attention aussi aux aspects énergétiques et environnementaux. Ce prix s'adresse à la fois aux institutions publiques mais également aux particuliers pour encourager à la fois l'initiative privée et l'initiative des pouvoirs publics. Je pense que c'est vraiment une richesse que nous devons cultiver, ce patrimoine liégeois. Et en même temps, faire la balance entre la créativité et la préservation de notre mémoire collective."     

Christine Defraigne propose aussi notamment le classement d'une dizaine de biens très variés: "Par exemple: la salle du casino ou "La Légia", c'est une salle magnifique, dans la prolongation du passage Lemonnier; la Belle Liégeoise, cette passerelle, qui est résolument moderne, peut aussi s'inscrire dans une optique de classement; le monument à l'entrée du Canal Albert;  le Parc d'Avroy, parce qu'il y a peu sites naturels ouverts qui sont classés -n le dernier classement d'un parc, c'était La Boverie, en 1974 -; le Bastion du Saint-Esprit - c'est une voie piétonne qui fait référence à nos remparts - et, par exemple aussi, l'Académie royale de billard, boulevard de la Sauvenière. Aussi proposer des bâtiments au classement, comme le n°2 de la rue de la Boucherie. Nous avons rencontré les propriétaires qui sont partants. Le patrimoine, c'est une richesse multiple et extrêmement diversifiée."   

Articles recommandés pour vous