RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Regions Liège

Les inondations, un an après: l'humour comme mécanisme de défense

Spéciale inondations à Esneux : l'humour en situation de crise

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'humour a-t-il des effets bénéfiques en situation de crise? Cette question n'est pas banale. Elle est sans doute un peu éthiquement dérangeante aussi. C'est pourtant le sujet qu'Anne-Lise Maréchal, une étudiante en criminologie, a choisi de traiter. Elle était invitée ce mardi dans notre émission spéciale consacrée aux inondations.

"L'humour est un mécanisme de défense qui répond à une situation perturbatrice, un conflit émotionnel, ou parfois même un traumatisme" explique l'étudiante. "Et pour certaines personnes, faire ressortir les aspects ironiques de la situation de crise dans laquelle il se trouve va être bénéfique. Maintenant, d'autres personnes utiliseront d'autres mécanismes de défense pour se sortir de la crise, comme le déni par exemple."

De manière plus biologique, l'humour libère de l'endorphine, qui est l'hormone du bonheur. D'un point de vue plus psychologique, si on reprend le mécanisme du fonctionnement de l'humour, notre raison est ancrée dans la réalité et elle fait barrage au non-sens, et l'humour est précisément comme un non-sens qui vient, l'espace d'un instant, fournir la force nécessaire pour soulever la barrière de notre raison. Et c'est la levée de cette barrière qui va procurer allègement, apaisement, détente, plaisir et bien-être."

Plus la situation est grave, plus nous avons besoin d'humour: "Freud nous dit que, au plus l'attention est accaparée, au plus la libération par le rire va être grande. On peut donc faire un parallèle et dire qu'au plus l'attention du sujet est accaparée par une situation grave comme les inondations, au plus l'humour lui permettra de se libérer par le rire."

L'humour est aussi un liant social: "La crise vient rompre le lien social, et l'humour, c'est une forme de communication qui vient permettre d'échanger, de construire des rapports avec les autres, de recréer ce lien rompu, c'est donc hyper important aussi pour le sujet pour pouvoir se reconstruire après une crise."

Retrouvez l'interview complète d'Anne-Lise Maréchal dans notre vidéo.

"L'humour est un mécanisme de défense qui répond à une situation perturbatrice, un conflit émotionnel, ou parfois même un traumatisme" explique l'étudiante. "Et pour certaines personnes, faire ressortir les aspects ironiques de la situation de crise dans laquelle elles se trouvent va être bénéfique. Maintenant, d'autres personnes utiliseront d'autres mécanismes de défense pour se sortir de la crise, comme le déni par exemple."

L'humour libère de l'endorphine, l'hormone du bonheur

"De manière plus biologique, l'humour libère de l'endorphine, qui est l'hormone du bonheur" poursuit Anne-Lise Maréchal. "Si on reprend le mécanisme du fonctionnement de l'humour, notre raison est ancrée dans la réalité et elle fait barrage au non-sens, et l'humour est précisément comme un non-sens qui vient, l'espace d'un instant, fournir la force nécessaire pour soulever la barrière de notre raison. Et c'est la levée de cette barrière qui va procurer allègement, apaisement, détente, plaisir et bien-être."

Un liant social

L'humour est aussi un liant social: "La crise vient rompre le lien social, et l'humour, c'est une forme de communication qui vient permettre d'échanger, de construire des rapports avec les autres, de recréer ce lien rompu, c'est donc hyper important aussi pour le sujet pour pouvoir se reconstruire après une crise."

Retrouvez l'interview complète d'Anne-Lise Maréchal dans notre vidéo.

Sur le même sujet

Inondations, un an après : revivez notre édition spéciale du Journal Télévisé

Inondations 2021

Daniel Bacquelaine de retour sur les berges de la Vesdre un an après les inondations : "Notre devise est de revivre et reconstruire"

Inondations 2021

Articles recommandés pour vous