RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Les jours de la caserne Ransonnet sont-ils comptés ?

Les pompiers liégeois réfléchissent  à une meilleure implantation de leurs forces d'interventions
14 déc. 2020 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

En tout cas, l’intercommunale d’incendie a lancé une réflexion en profondeur sur l’endroit où il convient de localiser le gros de ses troupes. C’est ce qui ressort du rapport stratégique annuel, soumis ce lundi soir à l’appréciation du conseil communal de Liège.

Deux éléments sont à l’origine de la démarche. D’une part, les embouteillages à répétition, qui entravent les déplacements en ville, et qui imposent de se demander s’il est préférable, lors d’un départ au feu, d’aller du centre vers la périphérie ou de la périphérie vers le centre. Et d’autre part, avec les modifications du financement des services de secours, le gouvernement provincial va prochainement entrer dans le capital, et il apparaît nécessaire désormais, pour soulager les contraintes budgétaires, d’aller vers une "supra zonalité".

Cet horrible néologisme se décline déjà sous la forme de diverses expériences et projets pilotes, par exemple pour mutualiser la blanchisserie, le nettoyage des tenues du personnel opérationnel. À moyen terme, des collaborations plus étroites sont clairement envisagées, ce qui impacte évidemment la recherche du positionnement géographique optimal pour assurer la sécurité des citoyens.

Une étude préliminaire a sélectionné cinq endroits qui pourraient convenir. L’intercommunale ne devrait pas totalement abandonner le quartier d’Outremeuse et ses installations actuelles "vétustes et exiguës", mais plutôt limiter les équipements qu’elle maintient là-bas, et en déménager ailleurs.

Il reste évidemment à trouver l’argent pour cette opération, d’autant qu’il en faut également pour procéder à des engagements de personnel : il manque actuellement une quarantaine de sapeurs-pompiers

Articles recommandés pour vous