Monde Moyen-Orient

Les Kurdes traquent des djihadistes dans le camp d’Al-Hol

Les Kurdes traquent des djihadistes dans le camp d’Al-Hol

© Belga

26 août 2022 à 14:03Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Marie-Laure Mathot

Les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie ont arrêté des dizaines de personnes liées au groupe État islamique (EI) dans le camp de réfugiés d’Al-Hol, a déclaré vendredi un responsable kurde.

Ce camp, administré par les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes, est situé à moins de 10 kilomètres de la frontière irakienne. Délabré et surpeuplé, il abrite, selon l’Onu, environ 56.000 personnes dont 10.000 étrangers, notamment des proches de djihadistes, des déplacés syriens et des réfugiés irakiens.

L’opération, lancée jeudi par les forces kurdes, "vise à arrêter les membres de l’EI dans le camp qui sont à l’origine de plusieurs attaques terroristes", a déclaré à l’AFP Siyemend Ali des Unités de protection du peuple (YPG), la principale milice armée des forces kurdes. Au total, 27 personnes ont été arrêtées, a déclaré M. Ali depuis Al-Hol.

"Nos forces ont entamé le démantèlement des tentes vides utilisées par l’EI lors des attaques et ont commencé à enregistrer les noms des résidents du camp et à relever leurs empreintes digitales", a-t-il précisé. Vendredi, les forces de sécurité kurdes étaient massivement déployées dans le camp, ont indiqué des correspondants de l’AFP.

Dans un communiqué, les FDS ont qualifié Al-Hol de "pépinière" de djihadistes, arguant que le camp était devenu un terrain fertile pour les nouvelles recrues de l’EI.

Après avoir occupé de 2014 à 2017 de vastes territoires en Syrie et en Irak, l’EI a enchaîné les revers. Fin 2017, l’Irak a annoncé la "victoire" après avoir chassé l’EI de tous les bastions urbains. En mars 2019, l’EI a perdu tous ses fiefs en Syrie.

Sur le même sujet

L'armée américaine dit avoir répliqué à des tirs de roquettes l'ayant visée en Syrie

Monde Moyen-Orient

L'Iran nie tout lien avec les groupes visés par des frappes américaines en Syrie

Monde

Articles recommandés pour vous