Icône représentant un article video.

On n'est pas des pigeons

Les librairies sous pression: elles doivent aussi gérer un manque à gagner

Les librairies subissent aussi la crise!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les librairies aussi subissent les conséquences de la morosité ambiante. Visite chez trois libraires: chacun à sa façon se diversifie pour garder son commerce ouvert.

Young woman at bookstall with magazine.
Young woman at bookstall with magazine. © Tous droits réservés

La librairie de la Marlagne existe depuis plus de 30 ans. Francis, le gérant, transforme petit à petit son commerce: l’enseigne devient un magasin d’alimentation parce que la librairie n’était plus rentable.

A quelques kilomètres de là, une autre librairie qui, elle, se porte très bien. Les clients sont nombreux et fidèles. Lipajou a su développer un service de proximité très spécialisé. Son gérant doit cependant aussi assumer une hausse des prix, qui réduit encore un peu plus la marge bénéficiaire sur certains articles.

A Eghezée, la librairie Etienne Leroy garde très bien le cap, elle aussi. Fort bien situé, ce commerce attire beaucoup de clients, qui trouvent leur bonheur en magazines, journaux, livres, papeterie et autres cadeaux bon marché.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" sur la Une, du lundi au vendredi à 18h30 et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook et sur YouTube.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous