RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Les magistrats qui ont laissé le tireur de la place Saint-Lambert en liberté ont-ils commis une faute grave ?

Le procès en responsabilité civile de l’Etat Belge reprend, ce mardi

C’est la question à laquelle doit répondre le tribunal civil de Liège, plus de dix ans après la fusillade qui a mortellement fauché six citoyens liégeois, et blessé des dizaines d’autres. Terrorisme ou massacre de masse ? La justice pénale n’a jamais pu trancher, puisque l’auteur s’est suicidé. Mais plusieurs familles de victimes considèrent qu’Amrani n’aurait jamais dû se retrouver en liberté ce jour-là, à cet endroit-là. Ils parlent de légèreté dans le traitement réservé à ce délinquant multirécidiviste.

Bénéficiaire de permissions, de congés pénitentiaires, il se signale pourtant par l’un ou l’autre comportement matamoresque au centre de détention de Marneffe où il est incarcéré. Le risque qu’il commette de lourds délits est alors considéré comme très faible. Une erreur manifeste d’appréciation… Condamné plusieurs fois pour coups et blessures, trafic d’arme, trafic de drogue, viol, il réussit encore à sortir de prison, sous conditions. Des conditions qu’il ne respecte guère : il s’engage à retrouver un travail, mais la promesse d’embauche qu’il présente ne se concrétise pas ; il recommence à fréquenter le milieu du grand banditisme. En fait, le suivi a été très minimaliste. Plusieurs éléments factuels auraient dû le ramener derrière les barreaux.

D’où la notion de "faute", qui, en droit, doit être dédommagée si elle est en lien direct avec la tuerie. Qu’elle ait été commise par des policiers, des services sociaux, voire des juges, l’Etat belge doit en répondre. Il a fallu en référer à la Cour constitutionnelle pour que la responsabilité des magistrats en charge de l’application des peines puisse être examinée. C’est ce qui a allongé les délais pour que le procès puisse vraiment commencer, avec, ce mardi, une audience consacrée aux plaidoiries.

Images du 13/12/2021:

La fusillade place Saint-Lambert, c'était il y a dix ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Fusillade de la Place Saint-Lambert : le chef de la police de Liège réagit après la plaidoirie du SPF Intérieur et Justice

Regions

Articles recommandés pour vous