Regions Hainaut

Les maîtres-nageurs de plus en plus sollicités suite au manque de piscines accessibles

Illustration

Le niveau des enfants et adolescents en natation serait préoccupant. Beaucoup de piscines publiques ont fermé leurs portes, comme celle de Jodoigne début juillet et d’autres sont en travaux pour des périodes plus ou moins longues. Résultat, les écoles ont de plus en plus de mal à trouver des créneaux et les parents ne trouvent pas toujours des cours privés.

Dur, dur de trouver une piscine accessible

Ce n’est pas le cas d’Uriel, 6 ans, qui fait son entrée dans le bassin au grand soulagement de sa maman "j’ai eu du mal à trouver une piscine. Avant, on allait à Binche, mais elle est fermée pour travaux. Même chose à Anderlues, elle est fermée depuis des années, La Louvière c’est loin pour nous, du coup sur Charleroi c’est celle-ci la plus proche".

Cette restriction un peu partout de l’offre de piscines entraîne une augmentation spectaculaire du nombre de demandes de cours de natation. "Cela est dû également au nouveau système d’apprentissage de la natation dans le niveau scolaire où seuls les cinquièmes et sixièmes primaires doivent venir à la piscine", constate Logan Brun, maître-nageur à l’Hélios à Charleroi, "Résultat, les autres classes ne viennent plus à la piscine".

Un apprentissage tardif

Ce maître-nageur organise des cours privés pour enfants et adultes. "On apprend même à nager à des adolescents de 16, 17 ou 18 ans, comme il y a eu beaucoup de piscines fermées dans la région de Charleroi, tous ces enfants ne sont pas venus à la piscine durant leur primaire". Il insiste sur l’importance de savoir nager, une maîtrise qui est parfois une question de survie. "Cela peut éviter de nombreux accidents dans la mesure où beaucoup de gens mettent des piscines chez eux l’été. Les enfants vont également jouer chez les amis qui en possèdent, le problème c’est que les parents de ces amis ne connaissent pas forcément le niveau des enfants qui viennent chez eux et un instant d’inattention est vite arrivé".

Souvent dans les écoles où il y a une population un peu défavorisée, le niveau est moins bon que dans les écoles un peu plus élitistes

Et c’est là que l’on constate à quel point tous les enfants ne sont pas logés à la même enseigne. Ceux qui ont une piscine accessible à proximité de chez eux ou qui grandissent dans une famille aisée sont clairement privilégiés dans la maîtrise de la nage. "Souvent dans les écoles où il y a une population un peu défavorisée, le niveau est moins bon que dans les écoles un peu plus élitistes où les parents ont la possibilité de partir en vacances et de payer des cours particuliers", constate le maître-nageur.

Diminution du nombre de piscines actuellement accessibles et embouteillage dans les cours de natation, l’équation n’est apparemment pas simple.

Sur le même sujet

"Je loue ma piscine à des particuliers et tout le monde est le bienvenu !"

Regions

Articles recommandés pour vous