Economie

Les marchés des véhicules neufs restent perturbés par les pénuries de composants

Photo d'illustration.

© alvarez - Getty Images

29 avr. 2022 à 04:51Temps de lecture1 min
Par Belga

Les carnets de commandes des constructeurs sont globalement bien remplis mais les capacités de production demeurent largement impactées par la pénurie mondiale et multi-sectorielle de composants, indique jeudi la Febiac dans un communiqué de presse au moment d'analyser le premier trimestre 2022.

La pénurie de semi-conducteurs était déjà bien présente avant le début du conflit ukrainien mais elle s'est étendue depuis lors à d'autres types de pièces détachées, précise la Fédération belge de l'automobile et du Cycle.

A l'issue du premier trimestre 2022, seuls les deux-roues motorisés (6.370 immatriculations contre 6.318 un an plus tôt) et les véhicules utilitaires lourds de plus de 16 tonnes (1.991 contre 1.890 l'an dernier) parviennent à afficher des résultats satisfaisants selon la Febiac. Au total, 103.146 voitures ont été immatriculées au premier trimestre 2022, contre 119.237 au premier trimestre 2021.

Une voiture neuve immatriculée sur trois (31,3%) était équipée d'une motorisation électrifiée

Le marché des voitures particulières neuves est, comme en 2021 déjà, tiré par les clients professionnels, souligne la Febiac. "Cette tendance s'est encore renforcée lors du premier trimestre 2022 car 62% des voitures neuves ont été livrées à des clients professionnels (entreprises ou indépendants) contre 38% à des clients particuliers".

Les motorisations électrifiées continuent par ailleurs leur progression, note la Febiac. "Entre le 1er janvier et le 31 mars 2022, près d'une voiture neuve immatriculée sur trois (31,3%) était équipée d'une motorisation électrifiée. Et près d'une voiture neuve immatriculée sur quatre (24,1%) était équipée d'une prise de recharge électrique", peut-on lire dans le communiqué.

Enfin, la Febiac précise que les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves continuent de baisser. Passées de 130,7 g/km à 116,9 g/km entre les exercices 2020 et 2021, les émissions moyennes mesurées lors du premier trimestre 2022 sont désormais passées à 108,3 g/km, notamment sous l'impulsion des voitures de société, davantage électrifiées.

Sur le même sujet...

JT du 22/04/2022

Sur le même sujet

Les ventes de voitures en baisse au premier trimestre en Europe

Economie

Etudiants, pensionnés, entreprises : les voitures électriques sans permis séduisent un public varié

Regions Liège

Articles recommandés pour vous