CICOO

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

© Louis Wauters

18 août 2017 à 14:12 - mise à jour 18 août 2017 à 14:12Temps de lecture12 min
Par L'équipe Musiq'3

C'est un jury prestigieux, constitué de chefs d'orchestre mondialement reconnus et de professionnels du métier, qui jugera les candidats de cette première édition du Concours International de Chefs d'Orchestre d'Opéra.

Découvrez les ici.

STEFANO MAZZONIS DI PRALAFERA (Italie)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Pendant ses études de droit et de musique à Rome, Stefano Mazzonis di Pralafera signe ses premières mises en scène avec le Théâtre Universitaire.

Avant sa nomination en tant que directeur général et artistique de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, il a occupe le poste de directeur artistique de nombreux festivals, des Concerti Telecom et celui de surintendant du Teatro Comunale de Bologne. Grand familier des medias audiovisuels, il a produit et présente de nombreuses émissions tant en radio qu’en télévision (RAI). Sur notre scène, il a signé, notamment, Tre Intermezzi faisant ainsi découvrir trois petits chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle, Il Matrimonio segreto (Cimarosa), les premiers mondiales de L’Inimico delle donne (Galuppi) et de Guillaume Tell (Gretry). Il signe aussi Il Barbiere di Siviglia, La Traviata, Le Pays du sourire, Rita ou le mari battu & Il Campanello di notte, Otello, L’Equivoco stravagante (ouvrage avec lequel il obtient en 2012 le Prix du Syndicat de la Critique française), Manon, La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Gazzetta, Rigoletto, L’Elisir d’amore, Lucia di Lammermoor, La Bohème, Nabucco et, dernièrement, une nouvelle production de Jérusalem (Verdi).

Cette saison, il signera Manon Lescaut (Puccini), Rigoletto et Macbeth.

PAOLO ARRIVABENI (Italie)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Directeur musical de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège pendant neuf saisons (2008-2017), Paolo Arrivabeni mène une très belle carrière internationale. Son répertoire est très large. S’il privilégie les œuvres des compositeurs italiens du XIXe siècle (Rossini, Donizetti, Verdi et Puccini), il apprécie également Wagner, Strauss et le répertoire symphonique.

Il a dirigé dans de nombreuses et prestigieuses maisons ainsi que festivals : Staatsoper et Deutsche Oper de Berlin, Staatsoper de Vienne et de Munich, Semperoper de Dresde, Opéra de Zurich, Genève, Lausanne, Marseille, Monte-Carlo, Maestranza de Séville, Opéra National de Paris, Théâtre des Champs-Élysées, Bunka Kaikan de Tokyo, Teatro San Carlo de Naples, La Fenice de Venise, Teatro Massimo de Palerme, Teatro Comunale de Bologne, Concertgebouw d’Amsterdam, Metropolitan Opera de New York, Festival de Savonlinna (Finlande), Macerata (Italie), Santa Fe (Nouveau-Mexique)...

A l’Opéra Royal de Wallonie-Liege, il s’est illustré notamment dans Stradella, La Forza del destino, Fidelio, Aida, La Cenerentola, Tosca, Les Pêcheurs de perles, etc. Parmi ses récents engagements, citons entre autres, Lucrezia Borgia au Festival d’Opéra de Munich, La Bohème au Nouveau Theatre National de Tokyo et au Grand-Théâtre de Genève, Nabucco au Deutsche Oper de Berlin, Boris Godounov à l’Opéra de Marseille, Maria Stuarda au Teatro dell’Opera de Rome et Aida aux Chorégies d’Orange. Dernièrement, sur notre scène, il s’est illustré dans Ernani, Die Zauberfl öte, La Bohème, Turandot, Nabucco et Otello. En juin prochain, il reviendra, à Liège, pour Macbeth.

PATRICK MARIE AUBERT (France)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Patrick Marie Aubert se forme au Conservatoire Darius Milhaud d’Aix-en Provence, sa ville natale. Très jeune, il peut compter sur des personnalités comme Darius Milhaud, Gabriel Dussurget, Seiji Ozawa ou encore Nicolas Joël pour lui montrer les différents aspects du métier de musicien.

Trompettiste, il intègre l’Armée française en tant que sous-chef de musique en 1981. En 1990, il y devient chef adjoint puis, en 1996, il prend le poste de chef de musique. Au début des années 2000, très attire par l’univers magique de la scène et fort de quelques expériences lyriques, il décide de se consacrer entièrement à l’opéra. Au cours de l’été 2001, il est engagé en tant que chef des Chœurs aux Chorégies d’Orange. La direction des Chœurs de l’Opéra de Nantes lui est confiée en septembre de la même année. En 2003, il quitte l’Opéra de Nantes, et est nommé chef du Chœur du Capitole de Toulouse. En 2009, cap sur l’Opéra de Paris ou il assure la direction du Chœur jusqu’en 2014, après avoir participé à 56 productions et assuré près de 600 représentations : Les Contes d’Hoffmann, La Fille du régiment, Tosca, Carmen, L’Enfant et les sortilèges, Falstaff, La Gioconda, Aida, I Puritani, La Fanciulla del West, Die Zauberfl öte, Tristan und Isolde, La Traviata… En 2015, après une année sabbatique, il est engagé en tant qu’assistant musical et chef de Chœur sur la production de Maria Stuarda (Donizetti) au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.

AVIEL CAHN (Suisse)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Dès son plus jeune Age, Aviel Cahn prend des leçons de piano et de chant avant de se diriger vers des études de droit à l’Université de Zurich. Son diplôme en poche, il occupe différents postes à responsabilité dans des Théâtres et Orchestres a travers le monde. En 2000, il est responsable des relations internationales du "China National Symphony Orchestra", à Pékin. En 2001, il devient directeur du planning artistique et du casting au Finnish National Opera, à Helsinki. En 2004, il est le directeur général du Stadttheater de Bern où il crée le premier Concours de Chanteurs d’Opéra en Suisse : Concours Ernst Haefl iger.

A partir de 2009, il prend la tête de la direction artistique d’Opera Vlaanderen, avec lequel il assure la promotion de jeunes talents (Mariame Clement, David Bosch, etc.) et la (re)découverte d’un répertoire négligé ou plus contemporain.

Lors de la saison 2015-2016, Aviel Cahn travaille en étroite collaboration avec le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui, qui prend la direction artistique du Ballet Vlaanderen. Depuis sa nomination en tant que directeur artistique, Opera Vlaanderen a été nomine trois fois d’affilée, dans la catégorie de la "Meilleure Compagnie d’Opéra", aux International Opera Awards a Londres (2014, 2015, 2016).

MARC CLÉMEUR (Belgique)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Parallèlement à ses études secondaires, Marc Clémeur suit des cours au Conservatoire Royal de Musique d’Anvers. Il effectue ses études universitaires à Cologne en sciences théâtrales et musicologie. Une fois son diplôme en poche, il devient assistant a la mise en scène de Gotz Friedrich au Nederlandse Opera d’Amsterdam, ainsi qu’a Bayreuth et au Deutsche Oper am Rhein de Dusseldorf. En 1989, il est nomme directeur général d’Opera Vlaanderen qui, sous sa direction, a acquis un rayonnement international. Ses productions ont été invitées a Paris, Londres, Hambourg, Barcelone, Los Angeles, Tokyo... En 2006, la production de Katia Kabanova est invitée par La Scala de Milan, et reçoit le prix du "Meilleur Spectacle théâtral de l’année" en Italie. Depuis 2009, Marc Clémeur est directeur général de l’Opéra national du Rhin où il conduit un projet original, visant à une illustration large du répertoire, de la musique baroque à la musique d’aujourd’hui, avec une attention particulière pour les créateurs contemporains (tels que Giorgio Battistelli, Peter Eotvos ou Philippe Manoury). Marc Clémeur s’attache à conduire une action en direction des jeunes publics, s’appuyant notamment sur des productions qui leur sont particulièrement destinées. Il a également à cœur de développer le travail d’ouverture transfrontalière. Grace a un surtitrage bilingue de toutes les productions d’opéra et a une publicité ciblée à destination du public germanophone, il a réussi a augmenter le nombre de spectateurs venus d’outre-Rhin (23%).

MICHEL HAMBERSIN (Belgique)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Apres des études de droit et d’économie à l’Université Libre de Bruxelles, Michel Hambersin mène de front une carrière bancaire internationale et de professeur de finance à l’ULB. Il poursuit en parallèle une carrière de critique musical (sous le pseudonyme de Serge Martin), notamment au journal Le Soir. Membre de la classe "Technologie et Société" de l’Académie Royale de Belgique depuis 2009, il consacre désormais ses recherches à l’économie de la culture. Sur le plan musical, il a animé les débats du Festival d’Aix-en-Provence de 1999 a 2001 et a été le rapporteur général du Colloque "Access" sur les nouvelles formes d’accès à la musique. Il a organisé et présidé le Colloque d’Ars Musica, La musique contemporaine aujourd’hui, ainsi qu’une journée d’études sur les orchestres symphoniques.

Il a collaboré à l’ouvrage Philippe Boesmans, entretien et témoignages et a été le coauteur d’un livre sur Les Années Grinda a l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Il a aussi publié les biographies de Gérard Mortier et Marc Minkowski, toutes deux dans la collection "Parcours Musique" chez Versant-Sud. Il vient de publier Nouvelles technologies et institutions culturelles aux Editions de l’Académie, et prépare pour novembre prochain un colloque sur le même thème dans le cadre du Collège Belgique.

PASCALE MONTAUBAN (Belgique)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Originaire de Gand, Pascale Montauban se forme dans diverses disciplines artistiques : musique classique (piano, chant classique, violoncelle), ballet, théâtre, dessin et dessin animé. Apres avoir occupé le poste de directrice artistique adjointe d’une importante multinationale américaine (Sperry), elle décide de donner un tournant à sa carrière et de créer une plateforme visant à promouvoir des artistes formes aux arts plastiques ainsi que ceux issus du monde musical classique. Cette plateforme prend rapidement les allures d’une agence de concert et d’opéra et se voit offrir, en 1990, une dépendance à Salzbourg au sein des fameux "Salzburger Schloskonzerte". En 1996, elle s’associe avec l’agence artistique "Arien" (Anvers) alors gérée par son ancien professeur de chant, le baryton allemand Albrecht Klora. Depuis 2007, l’agence lui appartient intégralement.

Outre l’organisation d’auditions internes et externes, la promotion et le coaching d’artistes lyriques ainsi que la représentation d’instrumentistes toutes disciplines confondues, chefs d’orchestre et metteurs en scène, "Arien" organise des tournées d’Orchestres et produit de petites productions d’opéra ainsi que des spectacles lyriques tailles sur mesure afin de promouvoir l’opéra dans un plus large contexte.

BORIS ORLOB (Allemagne)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Poursuivant ses premières ambitions en tant que batteur d’un groupe de hard rock, Boris Orlob se découvre assez rapidement une passion pour l’opéra et le chant. Apres des études variées (économie, médias et management culturel), il travaille en tant que responsable du département chant de l’Agence musicale "Matthias Vogt" à Munich. En 1997, il crée sa propre agence à Berlin : "Boris Orlob Management". Aujourd’hui, il co-dirige son agence avec sa sœur, Natascha Van Randenborgh. Boris Orlob est également membre du IAMA (International Artist Managers’ Association) et donne régulièrement cours à la "Hochschule fur Musik Hanns Eisler" à Berlin, à "l’International Meister Akademie Neumarkt" ainsi qu’à la "Bertelsmann Foundation’s Neue Stimmen".

RUGGERO RAIMONDI (Italie)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Pendant les quarante-neuf années de sa prestigieuse carrière de chanteur, Ruggero Raimondi a fréquenté tous les grands théâtres et festivals du monde lyrique. Sa renommée l’a conduit à chanter sur les principales scènes internationales avec les plus fameux interprètes du moment. Il a ainsi pris part à des productions de metteurs en scène de légende (Margarete Wallman, Piero Faggioni, Giorgio Strehler, Gunther Rennert, Giorgio de Lullo, Rudolf Noelte, Jean-Pierre Ponnelle, Maurice Béjart, Luca Ronconi, Ken Russell, Joseph Losey, Jonathan Miller, Patrice Chereau, Peter Hall, Declan Donellan, Pier Luigi Pizzi…), et a collaboré avec les plus grands chefs d’orchestre (Bernstein, Karajan, Giulini, Pretre, Abbado, Mehta, Levine, Maazel, Muti…). Ses grandes qualités d’interprète le conduisent aussi à participer à plusieurs films dont Don Giovanni (Joseph Losey), Carmen (Francesco Rosi), Boris Godounov (Andrzej Zulawski), Tosca (Benoit Jacquot), au film de télévision Six personnages en quête d’un chanteur (Maurice Bejart) et La vie est un roman (Alain Resnais). Parallèlement, il effectue de nombreux enregistrements qui couvrent tout le répertoire du basse-baryton. En 1986, sous l’impulsion d’Antoine Bourseiller, au Grand Théatre de Nancy, Ruggero Raimondi réalise sa première mise en scène avec Don Giovanni où il interprète également le rôle-titre. Il y retournera en 1992 pour mettre en scène Il Barbiere di Siviglia ou il est aussi Basilio. Au Megaron d’Athènes, il réalise une nouvelle production de Don Giovanni et, en 2003, Don Carlo à l’Opéra de Monte Carlo où il interprète Philippe II. En 2011, avec les jeunes du Centre de Perfectionnement du Palais de les Arts Reina Sofia de Valence, il met en scène Le Nozze di Figaro.
Il a également entrepris avec beaucoup de succès de donner des Master Classes d’interprétation, notamment en public à la Salle Gaveau à Paris en 2010, 2011 et 2012, où il travaille sur Don Giovanni, La Bohème et Le Nozze di Figaro, que l’on peut retrouver dans un documentaire de France 3 television. A l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, il a signé la mise en scène de Attila en 2013 (qu’il reprend à ABAO-OLBE de Bilbao en 2014 et à l’Opéra de Monte-Carlo en 2016) ainsi qu’une nouvelle production de La Damnation de Faust (2017).

DOMINIQUE RIBER (France)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Dominique Riber est née dans le milieu de l’Opéra et passe une grande partie de son enfance à Genève où elle effectue toutes ses études. Très jeune et passionnée par la musique classique et par les artistes, elle rejoint l’Agence "Opéra et Concert" à Paris où elle travaille depuis 1983 comme responsable artistique et agent artistique, représentant essentiellement des artistes lyriques de renommée internationale. Elle participe activement à l’élaboration et l’accompagnement de leur carrière, et collabore régulièrement avec la plupart des Opéras Français et internationaux.

Depuis une vingtaine d’années, elle est membre de l’Association Européenne des Agents Artistiques (AEAA).

SPERANZA SCAPPUCCI (Italie)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Diplômée de la Juilliard School et de l’Accademia Santa Cecilia de Rome, Speranza Scappucci est considérée comme l’une des cheffes d’orchestre les plus intéressantes de sa génération sur la scene internationale. Elle a récemment fait des débuts très remarqués, salués tant par le public que par la critique, au Staatsoper de Vienne avec La Traviata et La Cenerentola. Elle a également dirigé l’Orchestre du Staatsoper de Vienne dans le cadre de l’ouverture du "Wiener Opernball 2017". Parmi ses engagements récents, on peut citer une nouvelle production de Jérusalem (Verdi) sur notre scène, Cosí fan tutte à l’Opéra de Rome, Il Turco in Italia au Festival Rossini de Pesaro, La Sonnambula au Lincoln Center dans une coproduction du Metropolitan Opera de New-York et de la Juilliard School, La Bohème à l’Opéra de Los Angeles, La Cenerentola à l’Opéra de Washington et au Teatro Regio de Turin, une nouvelle production de La Fille du régiment à l’Opéra de Santa Fe, Don Giovanni à l’Opéra National de Finlande, Norma au Teatro San Carlos de Lisbonne, Attila au Theatre Marinsky de Saint-Petersbourg, La Traviata au Festival de Macerata et Don Pasquale au Staatsoper de Vienne. Elle a également dirige le Stabat Mater de Pergolese avec l’Orchestre Regional de Toscane ainsi que de nombreux concerts avec, notamment, l’Orchestre Philharmonique du Danemark du sud, l’Orchestre Philharmonique de la Radio hollandaise au Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liverpool et un concert de gala au Festival de Baden-Baden avec Olga Peretyatko et Lawrence Brownlee. En novembre 2013, elle sort son premier CD (Warner Classics) avec, au programme, des arias de Mozart interprétés par la soprano lettonne Marina Rebeka. En 2016, elle sort un nouvel enregistrement (Opus Arte) avec le ténor albanais Saimir Pirgu etl’Orchestre du Mai Musical florentin. Parmi ses projets, on peut inclure La Fille du régiment et La Bohème à l’Opernhaus de Zurich, L’Elisir d’amore et La Bohème au Staatsoper de Vienne, Attila au Liceu de Barcelone, La Sonnambula à l’Opéra de Rome, Le Nozze di Figaro au Teatro Regio de Turin et ses débuts avec Il Barbiere di Siviglia à Toronto. Elle dirigera également des concerts a Tokyo, Paris, Bale, Wiesbaden ainsi qu’avec l’Orchestre Toscanini de Parme, l’Orchestre du Mai Musical florentin, l’Orchestre de St. Luke, l’Orchestre Juilliard a New-York, l’Orchestre Philharmonique de Nancy et l’Orchestre Symphonique de Bale.

Cheffe principale attitrée de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège depuis cette saison 17/18, nous aurons le plaisir de la retrouver prochainement pour Concert d’été, Manon Lescaut et Carmen.

ERIC VIGIÉ (France)

Les membres du jury du Concours de Chefs d'orchestre d'opéra

Né en 1962, Eric Vigie effectue ses études musicales au Conservatoire National de Musique de Nice. En 1981, il opte pour la mise en scène lyrique et suit les master classes de la "South Eastern Mass University" avec Boris Goldovsky.

Il assiste ensuite Gian Carlo Menotti au Festival de Spolete et à l’Opéra de Paris. Apres avoir obtenu une bourse du Ministère de la Culture pour une formation en mise en scène lyrique, il est engagé comme assistant et metteur en scène à l’Opéra de Nice (1983-1993) ainsi qu’au Festival d’Aix-en-Provence (1986-1990). Il a ainsi travaillé avec quelques-uns des plus célèbres metteurs en scène lyriques dont Margarita Wallmann, Pier Luigi Pizzi, Daniel Mesguich, Georges Lavaudant, Jean-Pierre Ponnelle, etc.

Depuis 1991, il signe de nombreuses mises en scène notamment au Festival de Strasbourg, au Teatro Municipal de Santiago du Chili, au Teatro Massimo de Palerme, au Théâtre des Arts de Rouen, à l’Opéra de Dublin, au Théatre Mikhailovsky, au Buka Kaikan à Tokyo, ou encore à l’Opéra Comique. Administrateur artistique du Teatro Real de Madrid de 1997 à 2002, il a également été le premier directeur artistique étranger à diriger un des douze théatres nationaux italiens, le Teatro Verdi de Trieste, de 2002 à 2004. En juillet 2001, il réalise et met en scène le spectacle de commémoration du 150e Anniversaire du Teatro Real, sous la direction de Placido Domingo. Directeur de l’Opéra de Lausanne depuis le 1er juillet 2005, il crée la "Route Lyrique", une tournée de plus de vingt représentations en Suisse romande et en France voisine, afin d’irriguer les villes et villages ne recevant jamais de spectacles lyriques de qualité. Eric Vigie a également été directeur artistique du "Festival Avenches Opera" de 2011 à 2016, où il a signé les mises en scène de La Bohème, Carmen et Madama Butterfly.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet