RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Les mouvements de jeunesse craignent une pénurie d'endroits de camps d'été

Les scouts bientôt privés de camp?

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Trouver un site d’accueil devient de plus en plus difficile. L'organisation des camps en Région wallonne aussi.

Les cinq fédérations de mouvements de jeunesse francophones ont récemment lancé un appel à l'aide. "Scouts, Guides, Patronnés, Faucons rouges et autres mouvements de jeunesse cherchent terrain d’accueil pour camps d’été". Une réelle pénurie de terrains à l’horizon 2023 se fait déjà sentir. En cause, la réforme du calendrier scolaire et les prix des terrains qui augmentent.

S’y prendre aujourd’hui pour organiser un camp pour le mois de juillet, c’est quasiment mission impossible. La plupart des endroits ont été pris d’assaut.

Il n’y a plus de disponibilités pour 2022 !

Nous avons contacté quelques propriétaires par téléphone. Ces derniers sont unanimes, s’il n’y a déjà plus de disponibilités pour 2022, il faut s’y prendre tôt et déjà préparer 2023.

La raison principale est la réforme des rythmes scolaires. Les vacances d’été commenceront le 7 juillet l’année prochaine. Le programme est donc entièrement décalé. Le secteur a également subi plusieurs crises ces dernières années : des annulations suite à la pandémie, des règles sanitaires trop strictes, l’impact des inondations et de la peste porcine… Selon les cinq fédérations de mouvements de jeunesse francophones, il manquera 400 endroits de camp. L’écart entre l’offre et la demande se creuse de plus en plus.

Une pénurie couplée à une forte hausse des prix. Les sites officiels en Wallonie, comme la plateforme " Votre Camp ", règlementent les tarifs. Par exemple, entre 2,5€ et 3,5€ par nuit et par personne pour les bâtiments. Entre 1€ et 1,5€ pour les prairies. Mais aucune tarification n’existe. Certains propriétaires proposent des prairies à plus de 1000€. Un coût financier toujours plus élevé, avec un risque de ne plus pouvoir offrir des activités de qualité à un prix abordable.

Il est de plus en plus difficile de trouver un terrain pour les camps d'été.
Il est de plus en plus difficile de trouver un terrain pour les camps d'été. © Tous droits réservés

Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook et sur YouTube.

Sur le même sujet

20 mai 2022 à 11:22
2 min

Articles recommandés pour vous