RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

Les musiciens 2.0. font une entrée de plus en plus concrète dans l’industrie musicale

Le DJ virtuel Kàra Màr a récemment sorti son premier album, "Anthropic Principle", sur Spotify.
08 déc. 2021 à 15:41Temps de lecture2 min
Par AFP

À l’ère des algorithmes, la définition d’artiste ne cesse d’évoluer. À tel point que les maisons de disques et les géants du streaming musical n’hésitent plus à s’entourer de musiciens et groupes virtuels. La preuve avec Kàra Màr, un DJ virtuel qui a récemment sorti son propre album sur Spotify.

Kàra Màr est le fruit d’une collaboration entre les start-ups Sensorium Galaxy, spécialisée dans les concerts virtuels, et de Mubert. Cette dernière utilise des algorithmes pour produire de la musique électronique originale en temps réel. Le premier album de Kàra Màr, "Anthropic Principle", repose sur la même technologie. Il contient huit morceaux dans lesquels l’artiste se demande si l’univers a besoin d’un observateur pour exister.

Kàra Màr x Sensorium Galaxy

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Selon Sensorium Galaxy, Kàra Màr possède son propre style musical et une personnalité distincte. La start-up le décrit comme un chercheur non binaire spécialisé dans l’intelligence artificielle et un DJ berlinois, dont les productions musicales reflètent le goût pour les nouvelles technologies.

D’autres sociétés font preuve du même souci du détail avec les avatars virtuels qu’ils représentent. Prenez KINGSHIP, la nouvelle formation musicale du label 10 : 22PM. Les quatre singes du Bored Ape Yacht Club qui la constituent ont leur "propre histoire" et leur "propre personnalité", selon Celine Joshua. "Comme nous le ferions avec n’importe quel artiste ou créateur, mon équipe et moi-même travaillerons avec KINGSHIP pour affiner leur vision et développer leur son unique", a déclaré la fondatrice de la maison de disques.

Développer sa propre personnalité, loin des algorithmes

Toutefois, Kàra Màr se distingue des autres musiciens 2.0. par l’interactivité dont il fera prochainement preuve avec ses fans. L’artiste pourra communiquer avec celles et ceux qui l’écoutent à travers l’application mobile Sensorium Galaxy. L’intelligence artificielle lui permettra d’avoir des conversations non programmées à travers un service de messagerie instantané et d’appels vidéo.

"Il peut parler pendant des heures sans perdre le fil du contexte et possède une mémoire à court et à long terme", affirme la société Sensorium Galaxy. Autre avantage : ces échanges permettent de faire constamment évoluer sa personnalité.

De quoi donner l’illusion aux fans qu’ils ont affaire à un musicien en chair et en os…

Sur le même sujet

Un film sur la santé mentale des hommes dans le milieu de la musique

Journal du Rock

Les ventes de musique en hausse en Belgique, boostées par la popularité des vinyles

Articles recommandés pour vous