Regions Namur

Les Namurois retournent dans les pharmacies pour aller chercher les masques en tissu gratuits

La moitié des masques en tissu distribuée par la ville de Namur ont été retirés dans les pharmacies sur présentation du courrier reçu. Le reste est retourné à l'hôtel de ville où les habitants retardataires peuvent toujours aller les retirer.

© Monika Wachter - RTBF

13 juil. 2020 à 14:44 - mise à jour 13 juil. 2020 à 14:44Temps de lecture2 min
Par Monika Wachter

Après un premier rush à la mi-mai, date de début de la distribution des masques en tissu gratuits de la ville de Namur, les citoyens retournent dans les pharmacies pour s’approvisionner. Cela s’explique facilement. Samedi, le port du masque est devenu obligatoire dans une série de lieux publics fermés. Et comme il faut en changer régulièrement, il est donc utile de disposer d’un stock. Certains habitants se sont donc souvenus qu’ils n’avaient jamais été cherchés les masques communaux en tissu blanc. Mais pas de chance, la distribution dans les officines s’est arrêtée le 30 juin.

78.000 masques communaux ont été retirés dans les officines

Entre le 18 mai et le 30 juin, la distribution des masques communaux s’est faite dans les pharmacies. La ville avait envoyé 52.000 courriers avec un coupon par ménage. La moitié a été retirée dans les officines, soit 78.000 masques sur les 150.000 disponibles. Le reste a été renvoyé à l’hôtel de ville.

Pour les retardataires, il faut aller chercher les masques communaux à l’hôtel de ville

Les Namurois qui n’ont pas encore eu l’occasion de retirer leur masque peuvent aller le chercher à l’espace citoyen jusqu’à nouvel ordre du bourgmestre. Il reste encore un solde d’environ 50.000 pièces. La commune est également en train de constituer un stock stratégique.

Les masques en tissu gratuit distribués par le fédéral sont toujours disponibles dans les pharmacies sur simple présentation de sa carte d'identité.
Les masques en tissu gratuit distribués par le fédéral sont toujours disponibles dans les pharmacies sur simple présentation de sa carte d'identité. © Google Maps

La distribution des masques fédéraux continue

A la mi-juin, la défense avait déposé dans toutes les pharmacies du pays des masques gratuits en tissu. On peut se les procurer sur simple présentation de sa carte d’identité. Mais ils ont connu nettement moins de succès. Marie-Françoise Barbay est la présidente de l’Union royale pharmaceutique de la Province de Namur. "Les masques fédéraux, les gens n’étaient pas aussi pressés pour venir les chercher. En fait, ils sont arrivés au moment où on déconfinait un peu, où on levait un peu les barrières. Et peut-être que ça a été aussi mal compris".

On a eu l'impression que le virus était parti

"Par contre, depuis samedi, depuis l’obligation de mettre un masque quand on se rend dans un lieu public fermé, et bien, je peux vous dire que les gens reviennent, explique la pharmacienne. Et ils demandent, tiens est-ce que vous avez quand même les masques, voilà. C’est une question de moment et de situation. On a eu l’impression que le virus était parti, qu’on était libre. Mais je pense que çà, il faudra bien faire attention".

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous