Monde Moyen-Orient

Les Nations unies accusent les talibans de harceler leur personnel féminin en Afghanistan

Photo d'illustration

© AFP or licensors

La mission des Nations unies en Afghanistan a accusé les autorités talibanes d'intimider et de harceler son personnel féminin travaillant dans le pays, notamment en détenant temporairement, lundi, trois femmes pour les interroger.

Trois femmes afghanes travaillant pour l'organisation ont été "isolées et détenues temporairement pour un interrogatoire" par des agents de sécurité armés appartenant aux autorités afghanes, dénonce lundi dans un communiqué la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (Manua), sans fournir plus de détails.

La Manua, qui dénonce "une augmentation des actes des harcèlement contre son personnel féminin", "appelle à la fin immédiate de tous ces actes d'intimidation et de harcèlement".

Les Nations unies insistent pour que les autorités fournissent des garanties pour la sécurité de tout leur personnel en Afghanistan. 

Le porte-parole du gouvernement, Bilal Karimi, a rejeté l'accusation. 

"Les informations publiées par la Manua ne sont pas vraies (...) personne n'a été détenu", a déclaré Bilal Karimi aux journalistes. 

"Il y avait un rassemblement de femmes à Kandahar (sud), et lorsqu'on a demandé des explications aux femmes, on a découvert qu'elles étaient des employées de l'ONU, après quoi elles ont été libérées", a-t-il ajouté.

L'accusation de la Manua est intervenue quelques heures après qu'un rapporteur spécial de l'ONU a dénoncé "l'important recul des droits des femmes et des filles, les représailles contre les opposants et les voix critiques ainsi que la répression de la liberté d'expression" en Afghanistan.

 

 

Sur le même sujet

Afghanistan : un attentat dans une mosquée du ministère de l'Intérieur fait au moins 4 morts

Monde

Afghanistan : 43 personnes sont mortes dans l’attaque contre un centre de formation pour étudiants à Kaboul, le bilan revu à la hausse

Monde

Articles recommandés pour vous