RTBFPasser au contenu
Rechercher

Quel Temps!

Les normales saisonnières au bulletin météo : à quoi correspondent-elles ?

On compare souvent les températures affichées sur la carte aux normales de saison

Il est devenu habituel dans les bulletins météo télévisés, de faire mention des "normales saisonnières" lorsqu’on affiche les températures maximales du jour ou de ceux qui suivent. Mais à quoi correspondent donc ces normales ?

Différence entre la climatologie et la météorologie

Si la météorologie est la science qui tente de prévoir le temps à venir, la climatologie étudie l’état et l’évolution de l’atmosphère sur des périodes supérieures à 30 ans. Lorsque l’on affiche les températures prévues pour le lendemain, c’est de la météorologie. En revanche, les comparer aux normales saisonnières fait alors référence à la climatologie.

Dreamwall

Les normales sont basées sur des observations sur une durée de 30 ans et concernent tous les paramètres météo tels que la pluviométrie, l’ensoleillement ou encore les jours de gel. Actuellement, la période de référence s’étale de 1991 et 2020. L’IRM recalcule ces normales tous les 10 ans.

Les chiffres gagnent en intérêt en les comparant sur une longue période

Si l’on se focalise sur la température et que l’on annonce que les maxima sont, par exemple, 5 °C au-dessus des moyennes cela est juste utile pour nous donner un point de repère puisque quelques jours plus tard, on peut se retrouver 5 °C sous les moyennes. Il ne s’agit que de variations somme toute anecdotiques. Il est déjà plus intéressant de savoir à l’échelle d’un mois s’il s’est montré plus chaud, plus froid, plus sec ou plus humide, mais là aussi cela peut fortement varier d’une année à l’autre.

Il en va tout autrement si les valeurs d’une année s’écartent des normales puisqu’on lisse en quelque sorte les variations journalières et mensuelles. Que dire alors si comme nous le vivons depuis plusieurs années, différents paramètres mesurés en plus de celui de la température s’éloignent des normales. C’est à coup sûr les signes d’un dérèglement climatique.

Pour résumer, on peut affirmer que les températures au jour le jour peuvent faire du yo-yo sans que cela ne pose de problème, alors que la récurrence d’une tendance sur une longue période doit être appréhendée d’une tout autre manière.

Articles recommandés pour vous