RTBFPasser au contenu
Rechercher

Réseaux sociaux

Les parents aussi sont sensibles aux avis des influenceurs pour faire leurs achats

Les parents aussi sont sensibles aux avis des influenceurs pour faire leurs achats.
07 juil. 2022 à 11:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Les influenceurs ont la cote auprès des parents. Ces derniers prêteraient une attention particulière aux avis des créateurs de contenus pour effectuer leurs achats en ligne. Et les pères seraient les plus sensibles à ces recommandations.

Une étude s'est intéressée à ces comportements d'achat, notamment sur les réseaux sociaux. Alors, les parents sont-ils les premiers fans des influenceurs ?

1 parent sur 2 suit les influenceurs

Les influenceurs ne sont pas suivis que par la Génération Z. Les parents font eux aussi attention aux contenus proposés par les créateurs de contenus et ils seraient même friands de leurs avis. 85% des parents d'enfants de moins de 11 ans affirment avoir déjà acheté un produit pour leur progéniture après avoir consulté l'avis d'un ou d'une influenceuse. Un pourcentage qui monte à 97% rien que pour les pères.

Un parent sur deux consulte et suit un ou plusieurs influenceurs (51%). C'est dix points de plus par rapport à 2021, a indiqué l'étude de Bilbokid, en partenariat avec IDM Familles. "Les influenceurs et les communautés parentales impactent plus que jamais les parents dans leurs actes d'achat en ligne pour leurs enfants et à toutes les étapes de considération d'un produit. Le marketing d'influence devient un levier à conversion directe", souligne le baromètre.

Si les pères sont les plus regardants, les mères restent celles qui achètent le plus en ligne pour leurs enfants, à hauteur de 97% contre 83% en moyenne pour l'ensemble des parents.

Les réseaux sociaux boostent l'e-commerce

Le commerce sur les réseaux sociaux est devenu l'un des enjeux les plus importants pour les plateformes. Fonctionnalités, événements... Les applications préférées des adolescents mettent de plus en plus à l'honneur le shopping en ligne, qui représente un marché conséquent aussi bien pour les marques que pour les réseaux sociaux.

Le smartphone est l'outil le plus utilisé pour réaliser un achat sur Internet pour 80% des parents interrogés. Des différences subsistent selon les générations : les moins de 35 ans utilisent plus leur téléphone (87%) alors que les plus de 45 ans préfèrent l'ordinateur à 75%.

TikTok n'est pas le plus plébiscité par les parents. C'est Facebook qui s'impose pour 86% d'entre eux, devant YouTube (62%) et Instagram (60%).

97% des parents se tournent vers les réseaux sociaux pour trouver des avis sur des produits qu'ils recherchent.

Là aussi, les pères se distinguent des mères en consultant plus YouTube, Twitter et TikTok contre Facebook, Instagram et Pinterest pour leurs partenaires. "ll est aussi important de noter que TikTok continue sa progression cette année (+9 pts vs 2021) parmi les réseaux sociaux utilisés par les parents. En revanche ce sont particulièrement les très jeunes parents qui s'y intéressent !", a déclaré Estelle Schomann, fondatrice de Bilbokid.

Ils donnent aussi leur avis !

Niveau produits, les parents suivent plus particulièrement les avis sur les jeux et les jouets (56%), puis les livres pour enfants (34%) et les produits d'hygiène et soins bébé (34%). Leurs recherchent s'orientent davantage sur la qualité d'un produit. Les pères cherchent quant à eux à être rassurés par la marque à 55%, contre 44% en moyenne.

Et les avis peuvent interférer dans le processus d'achat : 98% des parents se sont déjà ravisés après la lecture d'un avis.

Ils sont aussi actifs quant à la rédaction d'avis sur les réseaux : 83% d'entre eux se sont déjà prêtés à l'exercice et un parent sur cinq le fait régulièrement. Les utilisateurs multiplient d'ailleurs les vidéos où ils donnent leurs avis et les hashtags comme #AmazonFinds ou #AmazonMustHaves cumulent des milliards de vues, notamment sur TikTok.

Sur le même sujet

Pourquoi Booba déclare-t-il la guerre aux influenceurs ?

Le 8/9

Le pouvoir d'achat des ménages devrait repartir à la hausse en 2023

Economie

Articles recommandés pour vous