RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Les personnes présentes sur le territoire bruxellois ce jeudi vont recevoir un SMS d'alerte : il s'agit d'un test

Les services dépendant de la Haut fonctionnaire en charge de la sécurité à Bruxelles et le Centre National de crise procéderont ce jeudi, le 7 avril, à l'envoi de SMS basés sur la localisation des citoyens présents ce jour-là sur le territoire de la Région-capitale.

Objectif: tester les infrastructures et la capacité des opérateurs téléphoniques dans le cadre d'un envoi massif de SMS dans un intervalle de temps réduit; mais aussi faire la promotion de l'outil Be-Alert auprès de la population.

Test trimestriel

L'exercice s'inscrit dans la journée nationale de test du système BE-Alert qui a lieu trimestriellement, le premier jeudi du mois, et lors de laquelle les autorités fédérales peuvent tester le système.

Selon la Haut fonctionnaire, Sophie Lavaux, le nombre de personnes actuellement inscrites dans le système s'élève à 65.000, à Bruxelles, ce qui reste relativement faible.    
 

À quoi sert cette application ?

Le système BE-Alert peut être utilisé par les autorités locales, provinciales et nationales pour avertir les citoyens lors d'une situation d'urgence.  

Comme le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, Mme Lavaux a insisté lundi sur l'importance pour les citoyens bruxellois de s'inscrire dans BE-Alert, ce qui leur permettra d'être avertis lors d'une situation d'urgence dans les environs de leur domicile même s'ils ne sont pas sur place à ce moment-là. Panne de courant, pollution de l'eau potable, évacuation d'un quartier suite à une situation d'urgence sont autant de situation qui pourraient justifier l'envoi d'un Be-Alert.    

Des messages/visuels seront diffusés par les médias sociaux de Bruxelles Prévention et Sécurité, en parallèle à l'envoi des SMS. Ceux-ci encourageront les citoyens à s'y inscrire encore davantage afin de pouvoir recevoir directement et sans délais des messages des autorités communale, régionales ou fédérale en cas de situation d'urgence.    

Dans le cadre du ce système d'alerte, le règlement général sur la protection des données (RGPD) est strictement suivi.

Sur le même sujet : archive du JT du 05/07/2018

Sur le même sujet

BE-Alert a franchi le cap du million d'enregistrements

Belgique

Plus de 2 millions de SMS envoyés pendant le test national BE-Alert

Articles recommandés pour vous