RTBFPasser au contenu

Après nous, les mouches?

Les "petits gestes" pour la planète : pourquoi reste-t-on en mode "demain je m’y mets"?

Les "petits gestes" pour la planète : pourquoi reste-t-on en mode "demain je m'y mets"? (8/20)

Après nous, les mouches ? - Épisode 8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’encre est encore fraîche : l’étude vient de sortir. Le SPF santé publique y publie les conclusions d’un sondage auprès de 1500 Belges. Allez voir, ça vaut le détour.

On y lit que huit Belges sur dix sont préoccupés par le changement climatique et pensent qu’il faut s’y attaquer de toute urgence. Mais les mêmes Belges, dans la même enquête, révèlent avoir peu changé leurs habitudes depuis les enquêtes précédentes. Et seul un sur trois se dit satisfait de ses propres actions pour le climat.

Pourtant, les recettes, on les connaît plus ou moins : on en apprend dès la maternelle. Se déplacer autrement, acheter autrement, manger autrement, se chauffer autrement. Alors comment se fait-il que l’on connaisse à la fois l’urgence et les gestes pour y répondre mais qu’on ne les applique pas ?

"Paresse et manque de temps", "manque de moyens", impression que l’individu doit devenir sobre pendant que l’industrie poursuit en 'happy hour', expliquent les étudiants interviewés dans cet épisode. Au fait, que pèsent réellement nos efforts individuels ? Douter de leur portée, est-ce une grande raison de l’inaction ? Pourquoi dit-on que notre "cerveau fait l’autruche ?" Qu’est-ce qui nous retient ?

Cet épisode d'"Après nous, les mouches ?" va partager l’apéro avec une tablée de filles. Ouvrir une facture d’énergie trop salée. Et puis chercher, dans les rues de Louvain-la-Neuve, une voie possible entre le très noir "à quoi bon ?" et le très rose "tes petits gestes vont sauver la planète".

 

"Après nous, les mouches ?" est un podcast de reportages sonores sur l’environnement, disponible sur vos plateformes préférées. Mais c’est aussi une curieuse expression employée en Belgique : celui qui dit "après moi, les mouches !" dit, en gros, qu’il se fiche de ce qui viendra après lui, des suivants. Ce podcast va précisément écouter les "suivants", les jeunes Européens qui héritent de cette terre, notre cocon qui prend l’eau.


Habillage : Miossec "Après nous les mouches"

Avec la coloc de Zoé, des étudiants de Louvain-la-Neuve, Olivier de Schutter (UCLouvain), Jonas Moerman (écoconso).

Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

Sur le même sujet

hier à 14:00
18 min
27 mai 2022 à 14:47
16 min

Articles recommandés pour vous