RTBFPasser au contenu
Rechercher
Les potées, un plat traditionnel de saison
Quel Temps!

Les potées, un plat traditionnel de saison

14 janv. 2022 à 11:30Temps de lecture1 min
Par Catherine Haxhe

    La pomme de terre, cultivée chez nous depuis la nuit des temps, se transforme souvent en frites mais aussi en stoemp ou en potée dès l’hiver revenu.

    La potée fait partie de ces plats traditionnels qui font du bien par où ils passent. Quand on a besoin de chaleur, de gras et de saveurs. Mélange de viande, de légumes et de pommes de terre, son nom vient du pot en terre cuite dans lequel on la faisait cuire jadis. Mais attention en fonction de la fermeté de la pomme de terre, à Liège on l’appellera " Potée " ou " salade " comme nous l’explique Renaud Rutten et Frédéric Waseige que nous avons retrouvé dans un petit estaminet d’Outremeuse dans la Cité Ardente.

    Préparation de la potée au restaurant La Mairie

    Là, au restaurant de la Mairie (folklorique) du quartier de Saint Pholien, on la prépare encore selon une recette immuable qui se transmet de mère en fille. Les gardiens de ces traditions, s’appellent Frédéric Servais et Catherine Brolet dite Nénette qui ne lésinent pas sur les produits d’exception : deux sortes de lard, gras et fumé, du meilleur boucher de la ville, qui auraient ravi les papilles de Georges Simenon, un natif du coin qui s’inspira des turpitudes du quartier pour ses nombreux romans. En cuisine c’est Nénette la patronne, elle mène à la baguette Renaud Rutten pourtant excellent cuisinier.

    Renaud Rutten et Frédéric Waseige prêts à déguster la potée de Nénette
    Renaud Rutten et Frédéric Waseige prêts à déguster la potée de Nénette © Tous droits réservés

    " Le lard fumé c’est pour le goût mais on ajoute du gras car une bonne salade liégeoise doit être grasse, précise Nénette, puis on ajoute les oignons, on déglace au vinaigre, c’est ça qui va donner la petite touche unique et enfin les haricots que ma maman a blanchis cet été pour les conserver et les fameuses patates bien fermes pour la salade. Quand elles sont farineuses c’est pour la potée. Et maintenant y a plus qu’à manger.. À taaable " s’époumone Nénette.

    La salade liégeoise c’est toute notre enfance, il y a tout là-dedans, de l’amour, des souvenirs, des saveurs de chez nous, elle fait beaucoup de bien dans cette vie parfois pas facile à traverser.

    résume Frédéric Waseige.

    La potée se déguste avec la bière "bestiale" avec modération

    Dernier petit conseil, la salade liégeoise se déguste avec un bon breuvage local, une bière appelée " La Bestiale " brassée par Simon Charlier un ami de la maison.

     

    Eco n’fèye po nin l’rouvî " allons Liège "

    Sur le même sujet

    Janine au fût et au pétrin : une brasserie-boulangerie zéro déchet

    Quel Temps!

    Articles recommandés pour vous