RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les Prix de la Presse Belfius : la RTBF remporte les prix "Radio & Podcast" et "TV & Vidéo"

23 juin 2022 à 11:35Temps de lecture3 min
Par Miguel Allo avec agences

La 59e édition des Prix de la Presse Belfius avait lieu ce mercredi soir à Bruxelles. Un prix qui récompense chaque année les meilleures productions journalistiques en Belgique. Parmi les x catégories, la RTBF a remporté deux prix "Radio & Podcast (FR)" et "TV & Vidéo (FR)", sans oublier les nominés.

La radio et les podcasts

Arnaud Ruyssen et Jonathan Remy sont les lauréats de la catégorie "Radio & Podcast (FR)" pour "Démocratie en Question(s)". La série en deux saisons propose aujourd’hui 18 épisodes (que vous pouvez toujours écouter en podcasts) qui abordent des thèmes aussi importants que : "Un parlement endormi", L’Europe, une illusion démocratique ?", "Big Pharma, plus fort que les états ?", etc.

Jonathan Remy et Arnaud Ruyssen
Jonathan Remy et Arnaud Ruyssen rtbf

Dans la saison 2, l’émission conçue comme un road-movie démocratique est partie à la rencontre de citoyens, d’experts, de politiques. Le jury a estimé qu’il s’agissait d’un : "journalisme intelligent, fouillé, humaniste, sur les remises en question des fondements de la démocratie : complotisme, lobbying, sentiment d’abandon… Des sujets délicats, traités avec la distance nécessaire, l’honnêteté et le respect mutuel, sans hésiter à aller au charbon."

Découvrez ci-dessous un épisode de la série : Démocratie en Question(s) : Et la démocratie à l'école ?

Notons toujours dans la catégorie "Radio & Podcast (FR)" les nominations de Marie Vancutsem et Jonathan Remy pour leur sujet "C’est dans la tête" sur la Première et celles de Jérôme Durant et Niclas Vandeweyer : "Sous les avions, Bruxelles".

En télévision

Quant à Tristan Godaert et Santos Hevia, ils remportent le prix "TV & Vidéo (FR)", pour leur enquête "La face cachée du bio", diffusée dans l’émission #Investigation sur la Une. Un reportage sur le secteur du Bio industriel, dans lequel on a pu découvrir les méthodes des entreprises agroalimentaires et de la grande distribution pour répondre à la demande croissante des consommateurs. 

L'équipe #Investigation s'était notamment rendue en Espagne, plus grand fournisseur de fruits et légumes en Europe, et plus précisément à Almeria. Là-bas, on est loin de l'idéal du bio que l'on pourrait avoir en regardant les publicités. Les fruits et légumes sont cultivés sous des kilomètres de serres en plastique, dans l'endroit le plus désertique d'Europe... À tel point qu'il faut dessaliniser de l'eau de mer pour avoir suffisamment d'eau pour les cultures. Et pour couronner le tout, certaines sociétés profitent des immigrés clandestins, qu'ils payent 25 à 35€ la journée, pour réduire leurs coûts de production.

Tristan Godaert et Santos Hevia
Tristan Godaert et Santos Hevia rtbf

Les jurys en concluent "Vous pensiez bien faire en consommant des produits bio ? Cette longue et vaste enquête – suivie de mesures concrètes – vous fera peut-être réviser votre jugement…"

Parmi les nominations dans la catégorie "TV & Vidéo (FR)" on retrouve également toujours dans le cadre de l’émission #Investigation, l’enquête de Patrick Remacle et Thierry Luthers "Le milieu du terrain".

Les autres catégories

Plus de 300 participants, toutes catégories confondues ont soumis les productions réalisées en 2021 aux 12 jurys composés de professionnel des médias, de personnalités académiques et de représentants de la banque.

Parmi les autres lauréats, notons, le journal L'Echo remporte le Prix digital & Interactive pour son grand format multimédia "Le Plan Canal peut-il relancer Bruxelles?", réalisé par Corentin Di Prima, Benjamin Verboogen, Nicolas Becquet, Marie-Anne Dozo et Carlos Pedrero. Le jury y a plus particulièrement relevé "les aspects multimédia très aboutis venant en complément du texte, et une attention évidente pour l'esthétique".

Le Prix de la presse écrite a été remis au journaliste du quotidien Le Soir Xavier Counasse pour son article "Inondations de la mi-juillet: à qui la faute?". Le jury s'est dit séduit par "une approche très différente (...). Une recherche de la vérité au-delà des déclarations des politiques ou de l'administration, qui a soulevé certains points inédits et révélé certains manquements dans la gestion".

Dans la catégorie économique et financière, les journalistes du magazine Imagine Demain Le Monde, Christophe Schoune et Hugues Dorzée, ont été récompensés pour leur enquête "Alibaba à Liège: un aéroport sous influence".

Du côté flamand, la série d'articles "Congo Hold-up" publiée par De Standaard et Le Soir a été primée dans la même catégorie. Les journalistes Louis Colart (Le Soir) et Kasper Goethals, Roeland Termote, Nikolas Vanhecke (De Standaard) y ont décortiqué la plus grande fuite de données jamais connue en Afrique, qui leur a permis de mettre au jour un détournement de fonds et de ressources naturelles et dans laquelle des hommes d'affaires belges sont cités.

Le Prix photo a été remis au photographe Mathieu Golinvaux pour une photo prise à l'Eglise Saint-Jean-Baptiste-au-Béguinage, à Bruxelles, montrant la souffrance des sans-papiers grévistes de la faim réclamant des critères clairs de régularisation. La photo a été publiée dans le journal Le Soir.

Enfin, le coup de cœur a été attribué à "Que faisiez-vous le soir du 3 septembre 1992 ?" de Mélanie Geelkens. Un long format judiciaire publié dans Le Vif/L'Express, qui s'interroge sur la toute-puissance de la cour d'assise.

Loading...

Articles recommandés pour vous