RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Les producteurs attentifs au manque de pluie

04 mai 2022 à 15:14Temps de lecture2 min
Par B. Verpoorten

C'est le sujet qui alimente toujours les discussions: la météo. Plutôt agréable. Le soleil est généreux, la pluie se fait rare. Mais certains font grise mine. Les maraîchers ne parlent pas encore de sécheresse mais la situation les inquiète. Parmi eux, Henri Pâque. Benjamin Verpoorten est allé le rencontrer à la Ferme à l'arbre, à Lantin, en région liégeoise. Là aussi, les champs sont secs.

Un ciel bleu, pas une goutte de pluie, les terres sont donc arrosées car la surface est trop sèche pour les betteraves et le persil. "Si on n'arrose pas, le fait que la terre ne soit pas humide assez, les mottes sèchent et les racines ne savent pas descendre dans la terre parce que l'humidité est en surface" explique Henri Pâque, fondateur de la Ferme à l'arbre à Lantin.

Si la terre en surface est si sèche, c'est parce que le mois dernier, il n'a quasi pas plu. "Ici, nous avons une vingtaine de litres d'eau au total sur le mois d'avril.  A Waremme, ils ont eu un orage fin du mois d'avril qui leur a amené 24 litres d'eau.  Ca dépend où ça tombe mais malgré tout, un peu partout en Hesbaye, on est en déficit d'eau parce qu'un mois normal, c'est 60, 70 litres d'eau par mètre carré" précise Henri Pâque.

Cette absence d'eau pose déjà quelques problèmes à certaines cultures, la moutarde par exemple.  Certains pieds sont sortis mais d'autres pas encore. Henri Pâque explique: "Il y a un risque, au moment de récolter la moutarde, que les dernières germinations ne soient pas mûres en même temps.  Et on va être obligé de récolter quand la majorité est mûre pour ne pas qu'elle tombe par terre.  Ca va quand-même porter un préjudice mais il y a, chaque année, des histoires qui ne vont pas".

Mais il y a aussi des choses qui vont bien, le froment notamment qui peut compter sur ses racines, du moins pour l'instant. "Nous avons ici les racines du froment qui descendent déjà bas, il y a au moins 15 centimètres et là, il y a de l'humidité.  Mais, à un moment donné, elles encore besoin de grandir assez bien, elles vont probablement avoir besoin de plus d'eau que ce qu'elles n'ont pour le moment.  Maintenant, s'il ne pleut pas, on verra bien, la récolte risque d'être menacée.  Mais au jour d'aujourd'hui, tout va bien, on voit que le froment a une belle couleur, il est bien parti, la céréale d'hiver est bien."

Henri est donc confiant, d'autant que la situation n'est pas exceptionnelle.  Il a cependant le sentiment que les périodes de sécheresse sont de plus en plus fréquentes. Il ne cache pas son souhait de voir ce ciel se remplir de nuages et nous offrir quelques gouttes.

Sur le même sujet

Un printemps (météorologique) historiquement sec, où il pleut trois fois moins que la normale: à quel point faut-il craindre cette sécheresse?

Météo

Sécheresse au potager : quelles solutions sans se ruiner en eau ?

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous