Hockey

Les Red Lions autorisés à reprendre l'entrainement... avec prudence

Le coach Shane McLeod, connu pour être proche de ses hommes, devra désormais garder ses distances.
04 mai 2020 à 05:00Temps de lecture3 min
Par Christophe Reculez

Après 2 mois d’arrêt, les Red Lions retrouvent ce lundi les terrains d’entrainement. Une disette que les champions du monde s’étaient eux-mêmes imposée (alors que leur statut de sportifs de haut niveau et olympiques ne les y obligeait pas) par mesure de précaution. Mais en cette période de déconfinement, le temps était venu de reprendre les sticks. " Les joueurs sont évidemment heureux de retrouver le terrain ", explique Serge Pilet, secrétaire général de la fédération belge de hockey (ARBH). " Ils ont fait beaucoup d’entrainements physiques à domicile mais retrouver leur équipe sur le terrain leur fait un bien fou ".

Une décision actée après les récentes décisions politiques concernant le déconfinement. " Avec le déconfinement progressif, nous avons estimé qu’il était temps de reprendre l’entrainement. Si les tennismen peuvent retrouver leur raquette, aussi longtemps que les contacts sont évités, il nous semblait possible de reprendre l’entrainement. Mais nous restons évidemment très prudents. ".

Et en effet, si ce lundi marquera le retour à l’entrainement, il ne signifie pas un retour à la normale. " Le centre d’entrainement sera complètement fermé ", explique Serge Pillet. " Seuls les joueurs et le staff y auront accès. Le club-house et les vestiaires seront fermés. Les toilettes resteront accessibles mais limitées à une personne à la fois. Il n’y aura pas non plus de briefing ou de séances vidéo comme cela est le cas habituellement. Durant l’entrainement, le terrain sera divisé en 4 parties, avec un maximum de 3 joueurs par espace. Ces trios de joueurs ne changeront pas. Donc, si un joueur s’avérait positif au coronavirus, nous pourront écarter facilement ses équipiers. Pour éviter tous contacts, les joueurs devront se tenir à dix mètres l’un de l’autre durant les exercices et les sessions n’excéderont pas une heure par jour "

Dans les autres mesures, on notera aussi que le coach, Shane McLeod, suivra l’entrainement depuis une tour (habituellement utilisée pour filmer les rencontres). Son adjoint sera lui sur le terrain. Il sera la seule personne autorisée à ramasser le matériel et, en particulier, les balles (seul objet à transiter d’un joueur à l’autre). Les balles et le matériel d’entrainement seront systématiquement désinfectés après utilisation.

Un test pour tous les hockeyeurs

Les mesures testées par les Red Lions pourraient être appliquées dans les clubs lorsque la pratique des sports collectifs sera à nouveau autorisée!

Et puis, ce retour est aussi vu comme un test grandeur nature. Les mesures testées par les Red Lions pourraient être appliquées dans les clubs lorsque la pratique des sports collectifs sera à nouveau autorisée. " Nous préparons en ce moment un petit manuel-guide pour les clubs ", explique le secrétaire général. " En espérant pouvoir reprendre la vie de club à partir du 18 mai. Mais évidemment, dans des circonstances particulières, pas question de disputer des rencontres, même lors d’entrainements. Mais, pour les jeunes en particulier, nous espérons qu’ils puissent rapidement remonter sur le terrain. J’ai moi-même un fils de treize ans qui n’attend que cela. Et, en ce sens, les règles strictes que nous appliquons aux Red Lions pourraient être développées dans les clubs ".

Ils restent néanmoins une crainte : celle de voir les curieux tenter d’assister à ces entrainements. Mais, en plus de l’infraction que peut consister ce type de déplacement inutile, la fédération veillera au grain. " Pas de presse, pas de spectateur, aucune personne extérieure ne sera autorisée sur le site. On prend des mesures draconiennes pour éviter les contacts. Donc, de grâce, laissez les joueurs s’entrainer. Dans les prochains mois, il y aura assez d’opportunités de rencontrer nos stars ".  

Une communion entre les Red Lions et son public qui s’apparente sans doute plus, pour le moment, à un vœu qu’à une certitude à court ou moyen terme. Mais les champions du monde feront tout pour être fin prêts le jour où la crise sanitaire sera – nous l’espérons tous - derrière nous.

Articles recommandés pour vous