RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Les salaires belges augmentent plus rapidement que dans les pays voisins

09 févr. 2022 à 17:21Temps de lecture2 min
Par Belga

Les salaires devraient augmenter plus rapidement en Belgique qu’en Allemagne, en France et aux Pays-Bas au cours de la période 2020-2022, a estimé mercredi le Conseil central de l’économie (CCE).

Dans un rapport technique, cet organe consultatif des partenaires sociaux, a dit s’attendre à ce que les salaires en Belgique augmentent de 8,8% durant ces trois ans, contre 7,6% en moyenne pour l’Allemagne, la France et les Pays-Bas. Un écart d’1,2% notamment renforcé par l’inflation, qui est bien plus élevée en Belgique pour le moment qu’en France ou en Allemagne.

Les salaires belges sont en effet souvent liés automatiquement à l’inflation, via le mécanisme de l’indexation. Le coronavirus joue également un rôle, avec les personnes qui ont quitté le secteur de l’hôtellerie et de la restauration pour trouver un emploi dans un autre secteur et où ils sont souvent mieux rémunérés.

L’évolution différenciée de l’inflation, bien plus contenue en France et en Allemagne qu’en Belgique et aux Pays-Bas, est essentiellement due à la hausse des prix de l’énergie, explique-t-on au sein du CCE. Le Conseil s’interroge dès lors sur l’influence qu’aura l’évolution divergente de l’inflation entre ces différents pays sur l’évolution respective des salaires.

Et la compétitivité de la Belgique ?

Le CCE cartographie régulièrement les différences d’évolution des salaires entre la Belgique et ses trois pays voisins. Idéalement, les coûts salariaux devraient globalement suivre une même tendance. S’ils augmentent beaucoup plus vite en Belgique que dans les pays voisins, la compétitivité de l’économie risque en effet fortement de diminuer. Et cela peut avoir un impact négatif sur le taux d’emploi.

Cette comparaison du Conseil central de l’économie constitue également la base des négociations bisannuelles entre employeurs et syndicats sur un nouvel accord interprofessionnel (AIP), qui fixe la norme salariale pour le secteur privé. Celle-ci détermine dans quelle mesure les salaires peuvent augmenter en plus de l’inflation. Le document de ce mercredi n’était toutefois qu’un rapport intermédiaire et les nouvelles négociations salariales entre partenaires sociaux ne sont pas pour tout de suite.

Lors des précédentes négociations salariales, le rapport avait abouti à une marge de 0,4%, en plus, donc, de l’indexation.

Déclic du 07/02/2021: indexation des salaires

Sur le même sujet

Conséquence de l’augmentation du prix de l’énergie et de l’inflation, les salaires bruts sont en hausse

Allemagne : corrigés de l'inflation, les salaires réels ont diminué en 2021

Economie

Articles recommandés pour vous