Santé & Bien-être

Les sodas de type coca-cola nous rendraient abrutis...

Les sodas de type coca-cola nous rendraient abrutis...

© Pornchai Jaito/EyeEm

25 août 2022 à 08:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Une nouvelle étude de chercheurs brésiliens et polonais vient allonger la liste des conséquences de la consommation de colas en indiquant des dommages sur notre cerveau. En bref, ce type de sodas nous rendrait tout simplement débiles !

Le coca altère nos fonctions cérébrales

A la terrasse d'un café, servi avec un lit de glaçons et une rondelle de citron. En accompagnement d'un empilage de buns, steaks et d'oignons bien croquants. Il faut avouer que les colas sont consommés à de multiples occasions.

Et pourtant, voilà de nombreuses années que les scientifiques nous alertent des effets néfastes sur notre santé physique. Insuffisance rénale, caries, diabète, obésité... La liste est longue. Mais les colas ne sont pas seulement mauvais pour notre ligne... Ils sont dangereux aussi pour notre santé mentale !

Des chercheurs brésiliens rattachés à diverses universités de Santa Catarina, qui ont travaillé avec un institut polonais en science pédagogique, ont publié dans le journal Experimental Gerontologyles résultats d'une étude pour le moins surprenante.

Le coca modifie notre cortex frontal, ce qui perturbe la mémoire, notre attention et notre capacité de jugement.

Pire, à ces problèmes cognitifs s'ajoutent des troubles au niveau de l'hippocampe, une zone du cerveau qui assure nos souvenirs et notre aptitude à apprendre !

Des souvenirs dégradés, plus de stress oxydant !

Ces révélations ont pu être déterminées après l'examen des cerveaux de groupes de rats qui ont consommé ces fameuses boissons sucrées. Plus en détail, trois groupes du même animal ont été formés, en fonction de leur âge. Et dans chacun des groupes, les scientifiques ont séparé les rats pour décider de donner uniquement de l'eau à certains et un mélange d'eau et de colas aux autres. Les fonctions cognitives des cobayes ont été testées au moyen d'un labyrinthe permettant d'observer le comportement des animaux.

Parmi les conséquences les plus alarmantes, il faut retenir que les rats les plus jeunes, à savoir âgés de deux et huit mois, consommateurs de colas, ont révélé avoir de moins bons souvenirs que leurs comparses ayant bu de l'eau.

Enfin, hormis les soucis de mémoire, les chercheurs ont noté un stress oxydant chez les consommateurs de colas. C'est un problème de santé qui apparaît lorsqu'il y a un déséquilibre entre les radicaux libres et les antioxydants. La trop forte présence de ces premiers augmente ce type de stress. On avait déjà noté ce phénomène lors de la consommation de tabac, de surexposition au soleil ou l'exposition à la pollution.

Sur le même sujet

Boissons sucrées : quels effets sur la santé ?

On n'est pas des pigeons

Pire que le sucre dans le Coca-Cola ? L’acide phosphorique !

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous