Regions

Les sols bruxellois sont-ils de bonne qualité ? Bruxelles Environnement lance une étude

La friche Josaphat à Schaerbeek est l’un des sites qui sera l’objet de prélèvements…

© NATAGORA BERNARD PASAU

03 déc. 2021 à 13:36Temps de lecture1 min
Par Pierre Vandenbulcke

Bruxelles Environnement a commencé ce mercredi une vaste étude des sols bruxellois. Des sols dont on connaît finalement peu de choses si ce n’est leur degré de pollution. Mais ce n’est pas parce qu’un sol n’est pas pollué qu’il est forcément de bonne qualité. D’où cette étude. 120 prélèvements sur une vingtaine de sites vont être effectués encore cette année. Objectif : établir un cadastre de la qualité des sols bruxellois

Il ne faut pas creuser très profond pour évaluer la qualité du sol. "Ce sont des prélèvements qui vont jusqu’à un mètre au maximum. C’est ce mètre-là qui est important pour déterminer la vie dans le sol, pour déterminer sa capacité à supporter la nature ou supporter, par exemple, l’agriculture", explique Saïd El Fadili, responsable de la sous-division sol chez Bruxelles Environnement.

Après une première analyse visuelle sur site, ces prélèvements vont ensuite être envoyés en laboratoire. "Il y a des analyses physiques. Par exemple la compaction d’un sol. Puis, il y a des analyses aussi chimiques pour déterminer, par exemple, la présence d’oligo-éléments, la présence de paramètres de fertilité".

Un outil pour prendre les bonnes décisions

À terme, avec toutes ces données, chaque sol aura son indice de qualité. "Le but c’est de dire à un moment donné sur tel site, on a des parties qui sont de très bonne qualité et des parties qui sont de moins bonne qualité. Et l’idée, c’est d’orienter les usages. C’est un outil à prise de décision en fait. Le but, c’est de consacrer les sols de bonne qualité à d’autres fonctions que mettre simplement un bâtiment dessus. Et des sols de moins bonne qualité peuvent être réservés à des constructions sachant aussi qu’il existe toujours une possibilité de restaurer un sol qui est dégradé".

Ces prélèvements sont effectués dans des jardins privés mais aussi sur des grands sites de la Région : le site du Vogelzang à Anderlecht, le site de la Gare de l’Ouest ou encore sur la friche Josaphat. L’étude va se poursuivre jusqu’en 2023.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous