Regions Liège

Les stocks stratégiques de pétrole : pas pour faire baisser les prix

© Google maps

15 mars 2022 à 04:50Temps de lecture1 min
Par François Braibant

Les stocks stratégiques de pétrole sont là pour résoudre une pénurie, pas pour faire baisser les prix en cas de trop forte hausse. Une partie des stocks belges se trouvent au port pétrolier de Wandre. Chaque pays européen est tenu de conserver en permanence l’équivalent de 90 jours d’importations pétrolières moyennes.

Les réservoirs liégeois contiennent, à la grosse louche, 250 millions de litres de produits pétroliers. Les stocks stratégiques sont une grande partie de ces 250 millions. Il n’est pour l’instant pas question de puiser dedans. Parce que même s’il est cher il y a assez de pétrole sur le marché.

"Selon le cadre légal actuel" précise Etienne Mignolet, porte-parole du SPF économie, "la hausse des prix n’est pas directement un élément déclencheur d’une crise sauf si celui-ci est un facteur qui mène indirectement vers une rupture d’approvisionnement. Dans le cas d’une crise internationale, c’est l’Agence Internationale de l’Energie ou la Commission européenne qui peuvent décréter l’imminence d’une crise et décider d’une action collective. Dans le cas d’une crise locale ou nationale, c’est le Conseil des ministres qui reconnaît la crise sur la base d’un avis du Bureau National du Pétrole."

Si la guerre en Ukraine devait entraîner une rupture d’approvisionnement, les produits pétroliers du port de Wandre seraient mis sur le marché. La directive européenne prévoit que l’Etat peut attribuer en priorité des produits pétroliers "à certaines catégories de consommateurs", sans plus de précisions. On n’en est pas là et retenons que les stocks de sécurité ne peuvent pas être utilisés dans le seul but de contrer des prix du pétrole élevés. Ils sont là pour faire face à une pénurie et il n’y a pas pour l’instant de pénurie de pétrole.

Sur le même sujet

Nouvelle hausse des prix du pétrole

Economie

Articles recommandés pour vous