On n'est pas des pigeons

Les terrasses chauffées à l’heure de la crise énergétique : stop ou encore ?

Quel avenir pour les terrasses chauffées?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pour les cafés et restaurants qui ont encore des chauffages sur leurs terrasses, la question est clairement posée à l’approche de l’hiver. Faut-il continuer à utiliser ces appareils énergivores et à l’impact écologique désastreux ?

Lampes infrarouges électriques extérieures de chauffage sous parapluie à une terrasse de café en hiver.
Lampes infrarouges électriques extérieures de chauffage sous parapluie à une terrasse de café en hiver. © Getty Images

A Liège, Place du Marché, quasiment tous les cafés et restaurants disposent de chauffages en terrasse pour accueillir les clients. Avec la baisse des températures, en ce début d’automne, certains tenanciers d’établissements ont déjà rallumé les chaufferettes. D’autres attendent encore ou les allument à la demande des clients. Vu l’explosion des coûts de l’énergie, certains hésitent à deux fois… Mais pour les responsables des établissements, le dilemme est le suivant : chauffer va devenir hors de prix mais ne pas chauffer, c’est risquer de voir les clients partir vers d’autres terrasses qui, elles, sont chauffées. Certaines villes et communes ont d’ores et déjà résolu cette question en réglementant via l’interdiction de ces chauffages en terrasse. A Liège, pour le moment, une telle interdiction n’est pas à l’ordre du jour.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous