On n'est pas des pigeons

Les transports non urgents en ambulance peuvent coûter très cher

Coûts des transports en ambulance

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Peu de gens connaissent les prix des transports en ambulance. Et il peut y avoir de très mauvaises surprises lorsque la facture arrive. La différence tient en deux mots : urgent et non urgent.

Si vous appelez le 112, numéro de secours (pompiers, ambulance ou police)

© Tous droits réservés

Pour les transports urgents via un appel au 112, les services ambulanciers facturaient 61,41 € en 2021 (un montant indexable chaque année). C’est un montant fixe, un forfait, quel que soit le nombre de kilomètres parcourus.

Les transports non urgents en ambulance

Equipe paramédicale d'une ambulance se déploie
Equipe paramédicale d'une ambulance se déploie Getty Images

Les transports non urgents en ambulance sont régis par un arrêté du gouvernement wallon (12 mai 2005) fixant des tarifs maximum indexables.

  1. 66,06 € pour la prise en charge et les 10 premiers kilomètres 
  2. 5,95 € le km du 11e au 20e 
  3. 4,63 € le km à partir du 21e 
  4. 46,24 € par demi-heure d’attente

Ces tarifs sont des plafonds et les services ambulanciers agréés sont libres de les adapter tant qu’ils restent sous ces maxima.

Les transporteurs peuvent s’ils le souhaitent, facturer les kilomètres de leur base à la prise en charge, jusqu’à l’hôpital, Avec y compris le retour de l’ambulance à sa base. Une addition des kilomètres qui ne se pratique pas partout. Par exemple, Ludovic De Backer, Gestion communication CAP Mobilité Namur Asbl, applique une autre tarification : "Nous, on fait le lieu de prise en charge et le dépôt, et on fait fois deux, ce qui permet d’économiser 35% sur la facture du bénéficiaire."

Conseils pour les transports non urgents planifiables

Bruno Deblander, porte-parole Solidaris, recommande de comparer les tarifs: "Lorsque le transport est planifié à l’avance, le consommateur a tout intérêt à demander des informations sur les tarifs à plusieurs sociétés." Et de s'adresser à des sociétés proches du domicile ou de l'établissement de soins: "Il a aussi intérêt à faire appel à un service géographiquement proche de chez lui ou de l’hôpital puisque la société facturera la totalité des kilomètres parcourus." Et s'enquérir du mode de transport: "L’utilisateur doit également être attentif au type de véhicule."

Quand la situation le permet, des transports adaptés moins chers qu'en ambulance existent

Chauffeur aide personne en fauteuil roulant à monter dans son taxi adapté
Chauffeur aide personne en fauteuil roulant à monter dans son taxi adapté Getty Images

Si l'état de santé de la personne qui a besoin d'un transport le permet, un déplacement en véhicule adapté pour personne à mobilité réduite (TMPR), en véhicule sanitaire léger (VSL), en taxi ou assimilé (taxi social, service de transport d’intérêt général, association de bénévoles) coûtera moins cher qu’un transport en ambulance.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Un PIT supplémentaire, dès le 18 janvier, dans la Province de Luxembourg

Regions

Articles recommandés pour vous