Mobilinfo

Les travaux ont repris sur la N89 à hauteur du zoning de Recogne

© Tous droits réservés

15 févr. 2022 à 15:07Temps de lecture1 min
Par Virginie Defacqz

Ce lundi 14 février, après une pause hivernale, les travaux ont repris sur la N89/rue de Saint-Hubert à hauteur du zoning de Recogne, modifiant les conditions habituelles de circulation. Ce chantier vise à sécuriser la zone via l’aménagement d’un giratoire, à la moderniser ainsi qu’à adapter les accès aux industries voisines. Il est organisé en plusieurs phases afin de limiter l’impact sur la circulation.

 

© Tous droits réservés

Modification des conditions de circulation

Du 14 février jusqu’au début du mois de mai - sur la N89/rue de Saint-Hubert, entre le carrefour formé avec Le Pequay et le pont du chemin de fer surplombant la nationale :

Les usagers circuleront sur une bande dans chaque sens, du côté des voies accueillant habituellement la circulation en direction de Recogne, avec une vitesse maximale limitée à 30 km/h 

  • Pour les usagers circulant sur la N89 en provenance de Saint-Hubert, l’accès à la rue de Tibétême/zoning de Recogne ne sera plus possible via le tourne-à-gauche.
    • Ils seront déviés vers la N40 afin de regagner la nationale dans l’autre sens.
  • Pour les usagers circulant sur la rue de Tibétême, l’accès à la N89 en direction de Recogne sera impossible.
    • Ils seront invités à poursuivre sur la nationale en direction de Saint-Hubert, la N89c/rue du Serpont afin de la regagner en direction de Recogne.

L’accès au zoning sera toujours assuré.

Les informations relatives à la dernière phase des travaux - portant sur la réhabilitation de la N89 entre le rond-point et le pont du chemin de fer - seront communiquées ultérieurement.

Ce chantier sera achevé pour la fin du mois de juin prochain.

© Tous droits réservés

Concrètement, ce chantier consiste à :

 

  • Créer un giratoire de 60 mètres de diamètre, doté de 6 entrées, au carrefour formé par la N89 avec la rue de Tibétême (N826A) ;
  • Aménager des accès vers différentes entreprises comme L’oréal ou Solarec (draine 300 camions par jour) ;
  • Réhabiliter en réaménageant la N89 entre le rond-point et le pont du chemin de fer. L’espace de circulation sera redistribué entre deux bandes extérieures dévolues à la circulation locale et deux voies centrales réservées à du trafic de transit.

Articles recommandés pour vous