Politique

Les Ukrainiens fuyant la guerre continuent d’arriver en Belgique. L’accueil s’organise

A Bruxelles les réfugiés ukrainiens ayant fui la guerre attendent devant le Petit-Château, où une file leur est dédiée.

© RTBF – T.D. Quach

03 mars 2022 à 09:10 - mise à jour 03 mars 2022 à 11:47Temps de lecture3 min
Par Jean-François Noulet, avec T.D Quach et Belga

Une centaine d’Ukrainiens faisaient la file ce matin, à l’entrée du Petit-Château, à Bruxelles, comme d’autres l’ont déjà fait depuis le début de la semaine. Géré par Fedasil, le Petit-Château est un lieu de passage habituel pour ceux qui demandent une protection internationale en Belgique.

Une file d’attente dédiée aux Ukrainiens

Dès lundi, aux portes du Petit-Château, on comptait déjà environ 90 personnes ayant fui l’Ukraine et demandant l’aide de la Belgique. Depuis, devant ce bâtiment de Fedasil, une file d’attente a été créée à destination des ressortissants ukrainiens.

En principe, d’ici quelques jours, les Ukrainiens ne devront plus passer par le Petit-Château. Le gouvernement fédéral a, en effet, décidé de mettre à disposition un centre d’accueil spécifique pour les Ukrainiens. Il sera installé dans l’ancien hôpital Jules Bordet à Bruxelles. Les Ukrainiens y seront enregistrés, recevront des informations et se verront offrir un premier hébergement pour une période limitée.

Plus de 8000 places disponibles en Belgique

Après leur passage au centre d’accueil de l’ancien hôpital Bordet, les réfugiés ukrainiens seront répartis dans les différents lieux d’accueil prévus sur le territoire belge.

Ce sont les communes, en collaboration avec le centre de crise, qui sont responsables de la coordination de l’hébergement sur le terrain.

Lundi soir, le gouvernement fédéral a lancé un appel aux pouvoirs locaux et aux citoyens, via les gouverneurs de province et les médias, sous le nom de #PlaceDispo. Les autorités locales ont relayé l’information par le biais de leurs sites web et des médias sociaux. De nombreux citoyens ont également partagé et répondu à l’appel. Moins de 48 heures après l’appel, 499 des 581 communes belges avaient déjà signalé leur volonté d’aider.

Ces quasi 500 communes ont permis de recenser plus de 8000 places disponibles pour un hébergement temporaire, 48 heures après le lancement de l’appel, a annoncé mercredi soir le secrétaire d’État à l’Asile Sammy Mahdi.

Il s’agit par exemple de places dans les bâtiments communaux, les salles de sport, etc. Il y a aussi des citoyens qui souhaitent faire preuve de solidarité et qui fournissent un abri temporaire dans l’attente d’un lieu de vie permanent. Ensuite, en coopération avec les autorités locales et avec le soutien des Régions et du gouvernement fédéral, les personnes ukrainiennes réfugiées seront guidées vers un logement à plus long terme.

Le nombre de réfugiés ukrainiens en Belgique va, selon toute vraisemblance, augmenter

Si quelques centaines de réfugiés ukrainiens sont arrivées en Belgique ces derniers jours, ce n’est très vraisemblablement qu’un début tant le nombre de personnes ayant fui l’Ukraine ne fait qu’augmenter.

Au total, selon les derniers décomptes de l’ONU ce jeudi, plus d’un million de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) recensait exactement 1.038.583 réfugiés sur son site internet dédié à 08h30 GMT. Ce flot devrait s’intensifier. Selon l’ONU, quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre.

La Pologne, qui a pris fait et cause pour l’Ukraine, accueille de très loin le plus grand nombre de réfugiés qui arrivent depuis le début de l’invasion russe. Au total, ils étaient 547.982 en Pologne, selon le décompte du HCR, soit 52,8% du total. Selon les gardes-frontières polonais, 575.100 personnes sont arrivées en Pologne dont 95.000 personnes pour la seule journée de mercredi. Jeudi, jusqu’à 06h00 GMT, leur nombre s’est élevé à 27.100.

La Hongrie a, elle, accueilli 133.009 réfugiés soit près de 13% du total, selon le HCR.

En Moldavie, le nombre de réfugiés a bondi, passant à 97.827 – soit 9,4% du nombre total – contre un peu plus de 79.000 dans le précédent décompte.

Environ 72.200 personnes se sont réfugiées en Moldavie après avoir fui l’Ukraine, soit 7,2% du total, selon le HCR.

En Roumanie, le HCR dénombre 51.261 réfugiés soit environ 5% du total.

Le HCR a aussi précisé que 88.147 personnes (8,5% du total) avaient poursuivi leur route, une fois la frontière ukrainienne franchie, vers d’autres pays européens.

Enfin, quelque 47.800 personnes ont aussi trouvé refuge en Russie.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous