Economie

Les ventes de PC chutent fortement : -20% par rapport à l’an dernier

© Tous droits réservés

15 oct. 2022 à 15:08 - mise à jour 15 oct. 2022 à 18:07Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet, avec E. Boever et M. Gassée

Pour le quatrième trimestre d’affilée, les ventes de PC diminuent. Au troisième trimestre 2022, la chute est de quasi 20%. La plupart des marques sont concernées. 

Les stocks ne s’écoulent plus

C’est le consultant américain Gartner qui s’est penché sur les chiffres de vente des PC dans le monde. Il a calculé que le recul des livraisons de PC était de 19,5% au troisième trimestre 2022. C’est, explique Gartner, le plus gros recul depuis plus de 20 ans.

Au troisième trimestre de cette année, les fabricants de PC ont mis sur le marché 68 millions de machines, soit près de 20% de moins qu’en 2021 (84,5 millions) à la même période. Et cela fait quatre trimestres d’affilée que les ventes diminuent.

Alors que la crise du Covid avait ralenti la production dans le secteur informatique, faute de composants en suffisance, la situation s’est améliorée. Les chaînes de production refonctionnent correctement. Mais pour les fabricants, les stocks qui se constituent s’écoulent moins vite qu’avant car la demande est en berne, tant dans les entreprises que chez les particuliers.

Le contrecoup de l’après-Covid

En Belgique, dans les commerces spécialisés en informatique, c’est aussi le constat qu’on fait. Les ventes n’ont plus rien à voir avec celles de la période "Covid". Et ce n’est pas un hasard. "D’une part, c’est la crise du Covid qui a forcé les gens à s’équiper à la maison pour le télétravail", explique Alan Demelenne, spécialiste au rayon informatique de la Fnac à Woluwé. C’est ce qui explique la grosse baisse des ventes. "C’est ça qui fait que maintenant tout le monde est équipé", ajoute-t-il.

Dans les rayons de cette enseigne, les achats sont plus rares et concernent "principalement les étudiants qui rentrent à l’université et les gens qui ont envie de renouveler et d’avoir des nouveautés", ajoute Alan Demelenne.

Autre commerce de matériel informatique, Micro City. Ici, aussi on confirme la tendance. "Cela s’est calmé depuis le confinement. On a vendu beaucoup de PC, mais c’est devenu très très calme", explique Yves Winants, vendeur dans ce magasin. Quant aux acheteurs, ce sont plutôt ceux qui recherchent "les machines élitistes faites sur mesure, mais les machines grand public, c’est devenu très très rare", ajoute Yves Winants.

Si l’on estime la durée de vie moyenne d’un PC à une durée de 5 à 8 ans, ce n’est probablement pas tout de suite que le matériel acheté pendant le Covid sera remplacé…

La crise économique serait-elle aussi passée par là ?

La forte inflation et la crise énergétique qui frappent le portefeuille des ménages contribuent aussi à expliquer le recul des achats en informatique. Avant de dépenser plusieurs centaines d’euros pour un PC flambant neuf, on y réfléchit à deux fois. On "tire" autant que possible sur le matériel existant. Réparer, "upgrader" sont aussi des options. "Sur les machines qui ont 4-5 ans, on peut généralement régler facilement des soucis de lenteur en remplaçant un disque par un disque électronique ou en ajoutant un peu de mémoire vive. Cela permet de redonner une seconde jeunesse à la machine pour quelques années", explique Enzo Scarpa, revendeur informatique chez TDH Computer.

On remarque aussi que pour un usage plutôt grand public ou familial, les clients se contentent de smartphones ou de tablettes qui sont de plus en plus puissants.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Confinement et télétravail : les ventes d'ordinateurs se sont envolées

Voyages

Articles recommandés pour vous