Monde

Levée des restrictions au Royaume Uni, refus d’une greffe de cœur à Boston : le point sur la pandémie dans le monde

Dépistage du Covid-19 aux Etats-Unis. Photo d’illustration

© Getty Images

27 janv. 2022 à 13:41Temps de lecture2 min
Par Belga

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Restrictions levées en Angleterre

L’Angleterre a laissé derrière elle jeudi la quasi-totalité des dernières restrictions en vigueur pour lutter contre le Covid-19, avec lequel, espère le gouvernement, la population va s’habituer à vivre comme elle le fait avec la grippe.

Ce vent de liberté visant à remplacer les obligations légales par "des conseils ou recommandations" tombe à point nommé pour le Premier ministre Boris Johnson, plus que jamais fragilisé à la tête du gouvernement par le scandale des fêtes à Downing Street au mépris des règles anti-coronavirus.

Allègement des restrictions pour les voyageurs

Hong Kong a annoncé jeudi que la quarantaine obligatoire à l’hôtel pour les voyageurs en provenance de l’étranger, l’une des plus longues au monde, sera réduite de trois à deux semaines à partir du 5 février. A l’issue de la quarantaine, les voyageurs devront observer une période "d’auto-contrôle" pendant sept jours.

L’Italie va, elle, alléger les restrictions pour les voyageurs en provenance des pays de l’UE à partir de février, exigeant une preuve de vaccination, de guérison récente ou de test négatif mais plus l’obligation de quarantaine.

Moderna et Omicron

L’entreprise américaine Moderna a commencé les essais cliniques d’une dose de rappel de vaccin conçu spécifiquement contre le variant Omicron.

Refus d’une greffe du cœur à un non vacciné de Boston

Le Brigham and Women’s Hospital à Boston a confirmé avoir "rayé de la liste des transplantés cardiaques", un de ses patients de 31 ans en attente d’une greffe du cœur, au motif qu’il n’est pas vacciné contre le Covid-19 et qu’il refuse de le faire.

Dons américains de vaccins à l’Ouganda

Les Etats-Unis vont livrer 1.684.800 doses du vaccin Pfizer contre le Covid-19 à l’Ouganda, via le mécanisme international Covax, a indiqué jeudi à l’AFP un responsable de la Maison Blanche. Les Etats-Unis ont promis de faire don au total de plus d’un milliard de doses à des pays pauvres, dont 400 millions ont pour l’heure été expédiés.

Pas de 4e dose, selon des experts français

Une quatrième dose de vaccin n’est pas justifiée à ce stade, juge le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) français, qui pourra toutefois revoir sa position si les données scientifiques évoluent. Seule exception, les "personnes sévèrement immunodéprimées, estime cette instance consultative dans un avis daté du 19 janvier.

Plus de 5,6 millions de morts

 

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5.625.889 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis avec 876.066 décès, le Brésil (624.413), l’Inde (491.700) et la Russie (328.770).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Sur le même sujet

Coronavirus : près d’un étudiant sur trois en quarantaine renvoyé d’office en 2e session, selon une enquête du Comac

Coronavirus : Moderna a commencé les essais d'un rappel de vaccin spécifique contre Omicron

Coronavirus

Articles recommandés pour vous