Championnats Européens

L’heptathlon de la maturité pour Nafi Thiam, propulsée vers un nouvel exploit

L’heptathlon de la maturité pour Nafi Thiam, propulsée vers un nouvel exploit

© © Tous droits réservés

17 août 2022 à 19:42 - mise à jour 17 août 2022 à 20:12Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Impériale Nafi Thiam. Placardée grandissime favorite de l’heptathlon européen, la Namuroise a réalisé une 1e journée quasiment parfaite. 4 épreuves, superbement négociées, qui lui permettent (déjà) de filer vers un nouvel exploit. Différent des autres…

Parfois, on se demanderait presque où Nafi Thiam va chercher cette inextinguible soif de vaincre qui la caractérise. Cette ambition, qui couve en elle malgré les exploits répétés, et qui lui permet de se transcender dès qu’une grande compétition se profile au calendrier.

A Münich pour ces championnats européens, c’est dans la peau de la championne olympique, championne du monde et tenante du titre qu’elle s’est présentée. Rien que ça. Un CV monstrueux, un statut de reine de l’heptathlon à assumer, un droit à l’erreur infime, tant de choses qui auraient pu tout doucement commencer à peser sur ses épaules.

Mais ce serait mal la connaître. Au moment de mettre des mots sur ses ambitions, à quelques heures du lever de rideau münichois, elle a avoué qu’elle arrivait sans pression. Uniquement focalisée sur elle-même : “Je suis heureuse d’être ici. Sans envie ni ambition, cela ne vaut pas la peine de venir. Si je suis là, c’est parce que j’ai envie de donner le meilleur de moi-même. J’y vais sans pression"

 

L’explosion de joie après la hauteur

Sourire contenu d’une superstar en mission, elle s’est donc présentée sur la ligne de départ du 100m haies, épreuve inaugurale de l’heptathlon, avec une certaine décontraction qu’on ne lui connaissait pas forcément avant. 

Sans forcer, ou du moins sans donner l’impression de le faire, elle s’est classée 3e du 100m haies, signant son 2e meilleur chrono en carrière au passage. Tout en sérénité.

Une étonnante sensation de maturité confirmée par la suite à la hauteur. Son épreuve fétiche, où elle venait chercher quelques précieux repères lors de ses (rares) moments creux dans le passé. Placide, concentrée jusque-là, elle fait exploser sa façade après son saut victorieux sur 1m98. Normal, longtemps qu’elle n’avait plus franchi une pareille barre. Sourire aux lèvres, elle exulte et se prend le visage dans les mains.

Pas loin de son propre record : peut-elle aller le chercher ?

Comme si, malgré les victoires, les records et les médailles, elle s’étonnait encore parfois de ses propres exploits. Un exploit vers lequel elle file épreuve après épreuve. Le poids et le 200m ? Simples formalités expédiées sans forcer. 3e du poids, un peu lente mais dans les cordes du 200m, elle boucle cette 1e journée en tête, bien agrippée à son trône. 

“C’était une très bonne matinée, une soirée correcte” a-t-elle résumé au micro de David Bertrand. “Longue journée, j’ai fait de mon mieux, je suis contente, j’ai une bonne avance. Je suis focus sur moi-même, je suis là pour défendre mon titre.”

Défendre son titre, elle est bien partie pour le faire. Mieux encore, elle a désormais son propre record en ligne de mire. Celui du nombre de points inscrits dans un heptathlon, signé à Götzis en 2017. Après quatre épreuves, elle reste plus que jamais dans la course. Avec 4063 points, elle ne pointe en effet qu’à 8 petits unités de son record personnel.

Reste désormais à finir le travail. Elle en est capable. Même si elle avoue ne pas y penser. Ou ne pas encore y penser. Nuance...

Sur le même sujet

Championnats européens : revivez le podium de Nafi Thiam à l’heptathlon

Championnats Européens

Articles recommandés pour vous