Equitation

L’histoire étonnante et belle du cheval de Jérôme Guéry : la maladie, l’amitié, la passion et l’argent les ont réunis

Le geste en disait long.

Il y a peu, Jérôme Guéry décrochait une historique médaille d’argent au Championnat du monde de saut d’obstacles au Danemark. Un succès qu’il dédiait immédiatement à son cheval "Quel Homme de Hus". La relation entre les deux complices est belle, mais l’histoire de leur rencontre plus encore. C’est une histoire touchante entre trois amis, devenus copropriétaires de cette monture de rêve.

Quand le malheur de l’un fait le bonheur de tous

Jusqu’il y a trois ans, Gaëtan Decroix était seul propriétaire de Quel Homme de Hus. Le cheval est prometteur, mais Gaëtan pense devoir le vendre. "Je suis tombé malade… et j’ai demandé à Jérôme de monter le cheval en attendant, et pour le mettre en vitrine. En bon ami qu’il est, il a accepté".

Immédiatement, le courant passe entre le cavalier et sa monture.

"Cela s’est passé très très vite. C’est difficile à expliquer. C’est comme entre deux personnes, il y a une connexion qui s’établit, ou non. Nous, de suite".

Quand on aime on ne compte pas, mais ça faisait beaucoup d’argent tout de même

Le coup de foudre est vite accompagné de résultats convaincants, notamment une victoire au prestigieux Grand Prix 5* de Mexico. Le cavalier de Sart-Dames-Avelines se met à rêver, il appelle son ami Alexandre Oancea.

"A peine descendu de cheval, il m’appelle de Mexico : "Alex, je viens de gagner avec un cheval exceptionnel. Si je veux franchir une étape dans ma carrière et être à Tokyo en 2020, il me le faut. Il faut qu’on l’achète". J’ai raccroché et réfléchi".

Mais la valeur de Quel Homme est déjà élevée, plusieurs propositions sont sur la table de Gaëtan, impossible pour aucun des trois d’en être le seul propriétaire. Alors ils s’associent, acceptent les risques financiers, misent sur la solidité de leur amitié. Parce que, comme l’explique Jérome, ils veulent vivre une aventure sportive et humaine forte.

"On est partis sur un projet sportif, entre amis, avec pour objectifs de faire les meilleurs résultats possibles et de vivre des moments forts entre nous et avec nos proches. Et pour cela, on peut dire que la vie a bien fait les choses".

 

Truster les podiums, étoffer son palmarès, et puis vendre ?

Depuis trois ans, la paire "Guéry-Quel Homme" est l’une des meilleures au monde. Les bons résultats s’enchaînent. Cela permet à Jérôme d’étoffer son palmarès individuel, cela offre à la Belgique de nombreux succès dont la médaille de bronze aux derniers Jeux olympiques de Tokyo, cela constitue aussi pour le trio des rentrées financières appréciables, même si pour Alexandre l’essentiel est ailleurs.

"Ici, avec Quel Homme, l’argent est secondaire pour nous. Ce qui nous booste, c’est ce qu’on vit ensemble : l’adrénaline en concours, la fierté des victoires, les émotions, et notre amitié qui en sort renforcée".

Même si leur protégé accuse déjà 16 printemps, les trois complices espèrent qu’il puisse encore briller aux Jeux de Paris 2024, avant de lui offrir une retraite paisible. Pourtant, c’est aujourd’hui que sa vente pourrait rapporter gros. Mais pour Jerome comme pour les 2 autres, c’est non !

"Les Jeux olympiques ont toujours constitué un rêve pour moi. A Paris, il y a moyen de faire quelque chose de bien, en équipe et en individuel. Et puis surtout, les moments incroyables que l’on vit ensemble grâce à Quel Homme, ça vaut tout l’or du monde".

Et comme aujourd’hui Gaëtan est guéri (sans jeu de mots !) l’histoire est d’autant plus belle.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous