RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'agenda Ciné

L’Homme parfait... On n’arrête pas le progrès !

19 juin 2022 à 22:01Temps de lecture2 min
Par L'Agenda Ciné

Le petit déjeuner à préparer avant d’emmener les enfants à l’école, le repassage qui s’accumule, la maison en désordre, le gazon toujours pas tondu, la piscine à nettoyer… débordée par l’intendance, Florence, seule à faire rentrer l’argent du ménage, n’en peut plus. Et pas la peine de compter sur Frank, acteur au chômage, son compagnon depuis 15 ans, le père de ses enfants pour aider à la manœuvre.

Résolue à ce que les choses changent, Florence a décidé de commander Uman 3, un robot humanoïde de dernière génération, " toutes options ". Véritable perle, il sait tout faire : le ménage, la cuisine, garder les enfants et même danser ! Avec sa mémoire de 5 terra il a réponse à tout, il est aussi un AS du Krav Maga (sport de combat), au bowling il est imbattable et la mécanique n’a aucun secret pour lui. De quoi sacrément énerver puis démoraliser Frank quand celui-ci découvre une option insoupçonnée que ce robot au physique de rêve possède…   

© Tous droits réservés

Une concurrence déloyale ?!

La robotique occupe partout une place grandissante. De plus en plus sophistiqués et performants, les robots font désormais partie de notre quotidien et " s’invitent " dans nos vies et dans nos intérieurs. Mais jusqu’où cela peut-il nous mener ? Comment les relations avec nos proches et plus généralement avec nos congénères peuvent-elles en être modifiées, voire affectées ? C’est un peu les questions que pose L’homme parfait, sur le ton de la franche comédie.

Pour Florence en tout cas, déjà très accaparée par son métier d’avocate, c’est la fin des corvées, avec cette idée très généreuse de sa part d’avoir de cette manière plus de temps à consacrer à son mari et ses enfants. Pour Frank peu enclin à participer aux tâches ménagères, plus rétif au progrès et tenté par le " c’était mieux avant ", Bob, le robot ainsi baptisé, est en passe de le ringardiser et de devenir un sérieux rival

On s’amuse de la guéguerre que va livrer Frank, bousculé dans sa virilité et dérangé dans son confort égoïste, à cet autre " mâle dominant " pour reconquérir sa bien-aimée. On apprécie la touche féministe du film qui souligne au passage la charge mentale (et physique) qui pèse sur les femmes. On savoure les seconds rôles notamment Frédérique Bel dans le rôle de la collègue délurée de Florence et de Philippe Duquesne dans celui du meilleur ami conseilleur de Frank. Et on applaudit Didier Bourdon et Valérie Karsenti (pilier de la série télévisée Scènes de ménages) dans les rôles principaux… sans oublier Pierre-François Martin-Laval, dit PEF, plus vrai que nature dans la peau d’un robot looké façon Ken, le fiancé de Barbie !

Un vrai sujet, du rire, du sentiment, du rocambolesque… un excellent cocktail à ne pas manquer !

© Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous