Diables Rouges

L’humeur de Vincent Langendries : Eden Hazard reste un indispensable

Eden Hazard

© belga

La victoire face aux Gallois ne souffre, sur l’ensemble du match, aucune discussion. La division offensive des Diables a fait l’essentiel en première période. Avec un Kevin De Bruyne sublime et un Eden Hazard sur la voie d'un retour que l'on espère tonitruant. 

65e minute. Eden Hazard sort du terrain. Un petit mot à Roberto Martinez. Et un sourire. Comme prédit, comme convenu, le capitaine des Diables a retrouvé son terrain de jeu. Et une place de titulaire qu’Ancelotti ne lui accordera sans doute plus d’ici à la Coupe du Monde. Comme prédit, comme convenu, le coach a remis en selle son "capi". Alors que faire… que dire ? Qu’Eden n’est pas ceci ou n’est plus cela ? S’apitoyer sur son sort de réserviste de luxe à Madrid ? Ou prendre les choses par l’autre bout ? Celui qui permettra à Hazard d’être performant dans deux mois et de le rendre à nouveau indispensable.

Eden va bien… merci pour lui

Son match est encourageant à plus d’un titre. D’abord parce qu’il est physiquement débarrassé de ses problèmes physiques. Point essentiel. Ensuite parce qu’il encaisse à nouveau les coups (cette faute de Mepham était vraiment à la limite). Enfin parce qu’Eden a retrouvé du peps, du tonus, du plaisir, des déviations, des gestes… qui nous manquaient. Tout n’est pas parfait (pas d'assist, pas de but)... mais jeudi soir, l’association avec Carrasco et plus encore les connexions avec De Bruyne nous ont replongé (en première période) dans le " Hazard version 2018 ". KDB et Eden, ensemble au coup d’envoi d’une rencontre de l’équipe nationale, ce n’était que la 11e fois (en 48 matchs) depuis la fin du dernier mondial en 2018. Evénement à savourer. Mais la réussite au Qatar passera par ce duo que tant d’équipes nous envient. Face aux Gallois, Eden a eu aussi l'intelligence de se mettre au service de l’équipe…et au service du chef d’orchestre Kevin De Bruyne.

Eden Hazard
Eden Hazard © Tous droits réservés

Ses chiffres

En 65 minutes, Eden a proposé, s’est démené. Ses chiffres ne sont pas exceptionnels mais ils sont plus que corrects. Un tir malheureusement trop croisé, une frappe contrée, 59 touches de balles, 44 passes précises (avec taux de réussite à 93%), 3 passes clé, 5 duels remportés sur 8. Eden est en marche. Et les Diables savent que pour surprendre tous les pronostiqueurs chagrins au Qatar, il faudra un Hazard en forme sur le terrain. Car le capitaine est un indispensable. On aura d’ailleurs besoin de tout le monde à son meilleur niveau. La préparation suit son cours. Dimanche aux Pays-Bas ce sera encore un autre test évidemment. Le Brainois sera là au coup d’envoi… pour gagner du temps de jeu, de la confiance et se rapprocher de sa meilleure forme. Et être fidèle au rendez-vous que lui fixe son amour de toujours : son équipe nationale.

La Belgique s'impose face au pays de Galles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous