RTBFPasser au contenu
Rechercher

Liaison électrique souterraine Ciply-Pâturages : Elia présente ce jeudi aux riverains les résultats de l'étude d'incidences

Illustration
27 mai 2021 à 14:59 - mise à jour 27 mai 2021 à 14:59Temps de lecture2 min
Par Belga

Le gestionnaire belge de réseau de transport d’électricité à haute tension, Elia, organise ce jeudi 27 mai une session numérique destinée aux riverains afin de présenter les résultats de l’étude d’incidences sur l’environnement (EIE) dans le cadre du projet Ciply-Pâturages. L’objectif de la session, selon Elia, est de continuer à "informer le public de façon transparente sur toutes les phases d’avancement du projet".

Renforcer le réseau électrique existant

Ce projet, mené par Elia, de création de la ligne à haute tension comprend la pose d’une liaison électrique souterraine 150 kV entre les postes électriques de Ciply (Mons) et celui de Pâturages. Les communes concernées par le projet sont Mons via le poste de Ciply, Quévy, Frameries et le poste de Pâturages. "Ces travaux doivent permettre de renforcer le réseau électrique en apportant une solution à long terme pour couvrir les besoins futurs du réseau 150 kV développés dans l’ensemble de la région", a indiqué Elia. "Il est nécessaire de remplacer la ligne aérienne à 70 kV entre les postes de Ciply et de Pâturages, qui datait de 1932 et a été démontée en 2018-2019", a indiqué Christian Kerremans, responsable des permis chez Elia, jeudi dans le cadre d’un point presse virtuel. "Cette liaison aérienne faisait huit kilomètres. Le besoin majeur du nouveau projet est de contribuer à l’alimentation en énergie électrique de la région. Le paysage va changer dans les décennies qui viennent et on ira vers une électrification croissante. Cette perspective de croissance est en outre combinée avec des sources diverses, dont des énergies renouvelables. Il faut donc un réseau qui permette d’intégrer à tout moment ces énergies."

Dix-sept communes sont actuellement alimentées au départ du réseau de distribution de gaz et électricité Ores à partir de Pâturages et 24 au départ de Ciply. Le projet actuel est de réaliser une liaison à 150 kV, au lieu de la tension de 70 kV existante, entre Ciply et Pâturages, en créant une liaison souterraine vers Pâturages et, plus tard, vers Baudour, en dehors des zones d’habitat.

Quatorze kilomètres de câbles souterrains

Le tracé de la nouvelle ligne en câbles souterrains se déclinera sur quelque quatorze kilomètres, soit 1,7 km sur le territoire de Mons, six km sur Frameries, quatre km sur Quévy et trois km sur Colfontaine, notamment via le bois. La phase des travaux consistera en un creusement de tranchée de 1,4 à 1,7 mètres de profondeur, qui permettra de poser les câbles. "Nous en sommes aujourd’hui au stade de l’information complémentaire aux citoyens, qui précède la demande de permis assortie des résultats de l’étude d’incidence environnementale", a précisé Elia.

Après la demande de permis d’urbanisme, qui doit être introduite dès le 15 juin, l’enquête publique serait programmée après le 15 août. La décision des autorités régionales devrait tomber en décembre 2021 pour un lancement des travaux en 2022.

Articles recommandés pour vous