Tipik - Pop Culture

"Liaison fatale" : un reboot débarrassé de ses clichés de genre ?

Loading...

Alors que le film "Fatal attraction" ("Liaison fatale") d'Adrian Lyne fête ses 35 ans cette année, une adaptation en série télé est en cours de préparation. Si le succès a été énorme à la sortie du film offrant aux acteurs principaux, Glenn Close et Michael Douglas, des rôles qui marqueront leurs carrières, le reboot évitera certains clichés répandus en 1987 mais non tolérés en 2022, après trois décennies et une vague #metoo. C’est ce que révèle Lizzy Caplan qui incarnera Alex dans la série (le personnage interprété par Glenn Close), face à Joshua Jackson.

"Fatal attraction" c’est un thriller érotique dans lequel un homme marié et père de famille a une liaison d’un soir avec une femme célibataire. Supposée sans lendemain pour lui, cette aventure virera à l’obsession pour elle, entrainant une série de drames.

Lizzy Caplan explique dans une interview pour Grazia US : "Le film [original] est toujours génial. Il reste effrayant et pose de grandes questions, mais il y avait deux fins différentes et il y avait une fin que Glenn Close préférait, mais ils ont fini par en choisir une autre. Glenn Close se battait en quelque sorte pour protéger la fragile maladie mentale de son personnage, Alex, à laquelle elle était confrontée. Rien de tout cela n’a été vraiment reflété dans le film. Le public l’a beaucoup vu à travers une perspective des années 1980 – ce type incroyable fait une erreur et maintenant cette femme horrible essaie de ruiner sa vie."

Elle ajoute : "Cela montre vraiment le chemin parcouru. Je ne pense pas que nous soyons à la ligne d’arrivée de la vague #MeToo et tout ce qu’elle a mis en branle. Mais l’idée que vous ne pourriez jamais refaire la version des années 1980 montre un certain degré de progrès." Qu’un projet soit ancré dans l’ère du temps et suive les avancées sociétales est essentiel pour l’actrice : "Je pense que quand il est réussi, c’est ce qu’un reboot est censé faire et j’espère que c’est ce que notre série fera."

Fini donc l’idée du beau et bon père de famille qui triomphe de sa maitresse démoniaque ? La deuxième fin envisagée pour le film d’origine (et qui avait la préférence de Glenn Close) dans laquelle l’amante se suicide et fait accuser le mari de meurtre sera-t-elle retenue pour la série ?

Glenn Close confiait il y a trois ans en interview qu’elle espérait que le reboot soit raconté depuis la perspective de son personnage. Et au printemps elle ajoutait : "J’espère qu’ils raconteront sa trame de fond, sa version de l’histoire. C’est un être humain qui a besoin d’une grande aide. C’est une personne fragile." Plus tôt déjà, elle mettait en garde : "Il est facile de se moquer des personnes déséquilibrées et de les transformer en méchants, ce qui perpétue la stigmatisation."

Quant au débat sur la fin de l’histoire, elle préfère ne pas s’avancer : "Je serais flattée si c’était celle que nous avions proposée. Je suis très curieuse."

"Fatal Attraction" débarrassé de ses clichés de genre et plus attentif à la représentation de la santé mentale, de quoi savourer d’autant plus l’intrigue de ce thriller nommé six fois aux Oscars et devenu culte.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous