Cyclisme

Licence WorldTour : Lotto Soudal perd du terrain sur ses adversaires après la 1ère semaine du Tour de France

Lotto Soudal

© AFP or licensors

11 juil. 2022 à 09:55 - mise à jour 11 juil. 2022 à 09:56Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda

La première semaine du Tour de France 2022 n’a pas vraiment souri à Lotto Soudal. La formation belge a perdu du terrain sur ses adversaires dans la 'lutte pour le maintien' dans laquelle elle est engagée afin de conserver une licence WorldTour pour la saison 2023.

L’équipe de John Lelangue occupe actuellement la 19e place du ranking UCI avec 12.732 points, soit la première place de relégable, comme indiqué par le site spécialisé Lanternerouge.com qui suit cette bataille pour la relégation de près.

Lotto Soudal avait pourtant repris des couleurs il y a moins de deux semaines en quittant la zone rouge grâce notamment aux beaux résultats d’Arnaud De Lie (qui a d’ailleurs prolongé avec l’équipe de la Loterie nationale jusqu’en 2024).

Mais la semaine difficile de Lotto sur le Tour a replacé la formation belge en danger. Minée par la malchance de Caleb Ewan, enfermé dans les sprints disputés sur la Grande Boucle et victime d’une chute sur l’étape des pavés, Lotto Soudal n’a récolté qu’un seul Top 5 avec Andreas Kron à Lausanne (4e) et un autre Top -10, avec Caleb Ewan à Sonderborg (9e).

Des prestations discrètes qui se traduisent également au classement des gains engrangés après les 9 premières étapes de ce Tour de France 2022. Lotto n’a en effet récolté que 4290€. Seules DSM, B&B Hotels et Astana ont fait pire.

De son côté, l’équipe Bike-Exchange (18e du ranking) s’est refait la cerise avec le succès d’étape de Dylan Groenewegen et les deux deuxièmes places récoltées par Michael Matthews. EF Education-EasyPost (17e du ranking) a elle aussi montré de belles choses avec Magnus Cort Nielsen (7 jours à pois), Neilson Powless ou encore Alberto Bettiol.

Loading...

Ewan ne baisse pas les bras pour la suite du Tour de France

"Je me sens bien", a confié Ewan lundi en conférence de presse lors du deuxième jour de repos. "Je passe bien les montagnes aussi. Dimanche, j'ai eu une journée un peu plus difficile mais, heureusement j'avais mes équipiers avec moi. Cela m'a évité un stress pour les délais."

Respectivement 13e et 9e des sprints massifs des 2e et 3e étapes, Ewan n'aura plus beaucoup l'occasion de se battre pour une victoire d'étape avec seulement deux voire trois étapes réservées aux sprinteurs. "La 19e étape est intéressante avec un parcours assez plat. Mais je ne serai pas le seul à revendiquer la victoire."

Articles recommandés pour vous