Regions Liège

Liège: un faux technicien Proximus dépouille une septuagénaire de 8000 euros

Le faux agent est reparti avec la tablette, mais aussi le téléphone portable et la carte de banque d'Odette.
11 août 2022 à 16:12Temps de lecture2 min
Par Erik Dagonnier avec Caroline Adam

A Liège, Odette, 77 ans, a été la cible d'une arnaque au procédé particulièrement retors. Un escroc s'est fait passer pour un technicien Proximus pour prendre rendez-vous par téléphone chez elle. Motif: des problèmes de connexion dans le quartier. Une fois sur place, le faux agent a manipulé la dame qui vit seul pour avoir accès à ses comptes en banque et la dépouiller de 8000 euros. Une plainte a été déposée.

La victime a décidé de témoigner pour que d'autres personnes, surtout les plus fragiles dans la population, ne deviennent à leur tour victimes de ce type d'escroquerie.

Une arnaque bien préparée

Pour s'introduire chez Odette et la voler, le faux agent avait préparé le terrain. Il lui avait au préalable téléphoné pour prendre rendez-vous afin, soi-disant, de régler chez elle un problème technique. C'est donc en toute confiance qu'Odette lui ouvert la porte: "Il s'est présenté en disant qu'il venait de chez Proximus" explique-t-elle. "Il a commencé à regarder mon décodeur, il m'a posé des questions et m'a demandé si j'avais des interruptions. J'ai dit que non. Mais il m'a dit que si je ne me mettais pas à jour, j'allais avoir des coupures et peut-être plus de TV".

Le faux agent va ensuite poser des questions sur le paiement des factures d'Odette: "Je lui ai dit que je les payais avec ma tablette. Il m'a demandé si j'avais la preuve, et je lui ai montré. Il m'a demandé d'ouvrir mon compte sur ma tablette pour vérifier que le paiement avait bien été fait. Et puis il m'a demandé d'aller à l'extérieur près du boitier pour écouter s'il y avait un signal. La tablette était restée sur la table, mon téléphone portable aussi. Je suis revenue parce que je n'entendais rien, et il était parti avec la tablette, le téléphone portable, ma carte de banque, et il avait cisaillé le fixe pour que je ne puisse pas appeler la police sans doute. Ce sont vraiment des manières de bandits."

Un vol de 8000 euros

Via l'accès à sa tablette, le voleur déleste rapidement les comptes d'Odette: "J'en ai pour presque 8000 euros" témoigne la septuagénaire, qui a d'ailleurs porté plainte. Pour arrêter l'escroquerie, la banque de la victime lui a conseillé de demander  rapidement la suppression à distance de l'application de la banque. C'était le seul moyen. 

Une plainte a été déposée.
Une plainte a été déposée. RTBF - Erik Dagonnier

A la police de Liège, le cas d'Odette semble isolé. Mais comme en avertit le répondeur de Proximus, la marque est régulièrement utilisée pour d'autres tentatives d'escroquerie comme du phishing. Chez Proximus, la marque confirme plusieurs cas de falsification d'identité, "comme cela existe pour chaque grande entreprise". La firme rappelle qu'il faut rester vigilant que ce soit sur internet, par téléphone ou lors de visites à domicile.

Articles recommandés pour vous