RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

"Liever dood dan Sporting jood", Noa Lang dans l’oeil du cyclone après un chant à caractère antisémite

Noa Lang dans l'oeil du cyclone après un chant antisémite
21 mai 2021 à 09:07 - mise à jour 21 mai 2021 à 09:07Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Auréolés d’un deuxième titre consécutif, le 2e de l’histoire du Club, les joueurs du FC Bruges ont fait la fête jeudi soir après le partage face à Anderlecht, déterminant pour s’assurer de la 1ère place. Parmi les héros du soir, le jeune attaquant Noa Lang, auteur du but du 1-3 provisoire qui a soulagé tout le peuple brugeois. Mais la pépite néerlandaise du Club de Bruges ne s’est – malheureusement – pas distinguée uniquement sur le terrain.

Après la rencontre, Noa Lang a en effet dérapé en entonnant un chant à caractère antisémite alors qu’il était entouré de supporters brugeois. "Nog liever dood dan sporting jood", "Je préférerais mourir plutôt que d’être un juif du Sporting (d’Anderlecht)". Des paroles scandées intelligiblement qui n’ont pas tardé à émerger sur les réseaux sociaux.

De quoi raviver une polémique bien connue du côté du stade Jan Breydel. En avril 2019 lors d’un duel entre le FC Bruges et Anderlecht, les supporters brugeois avaient scandé "Qui ne saute pas est juif" et "Tous les Juifs sont gays". Des chants qui avaient évidemment suscité la polémique et qui avaient finalement été jugés offensants par la CBAS. 

Les supporters d’Anderlecht sont souvent nommés "Juifs" par une partie des supporters brugeois. En août 2018, des fans du Club avaient également scandé "Mes parents ont brûlé des Juifs, car les Juifs brûlent mieux"


 

►►► À lire aussi Le monde politique réagit au chant de Noa Lang


 

Loading...

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous